Découvertes

Des chercheurs ont trouvé à quoi ressemblait l’ancêtre du télescope

universités Notinghan Trent/Wales Trinity Saint David

Une équipe de chercheurs anglais pense avoir découvert le premier objet astronomique : des tombes mégalithiques d'il y a 6 000 ans, dont la configuration très étroite aurait permis aux hommes préhistoriques d’observer les étoiles avec précision.

Publicité

Les tombes ne servent pas qu’à enterrer les morts.

Il y a des milliers d’années, elles abritaient aussi les curieux venus observer les étoiles. C’est en tout cas ce qu’affirment des chercheurs britanniques réunis lors d’un séminaire à la Royal Astronomical Society, le lundi 27 juin.

VOIR AUSSI : Le site de Stonehenge aurait d'abord été érigé au Pays de Galles, et non dans le Wiltshire

Des "télescopes sans lentilles"

L’équipe de chercheurs des universités Nottingham Trent et Wales Trinity Saint David ont analysé des tombes à couloirs vieilles de 6 000 ans à Carregal do Sal, au centre du Portugal. Leur constat est simple : la configuration de ces tombes est particulièrement propice à l’observation des étoiles, comme l’explique Fabio Silva de l’ l’université galloise Wales Trinity Saint David au Guardian : "Les tombes à couloirs ressemblent à un télescope sans lentille, elles ont la forme d’un long tube à partir duquel vous pouvez bien voir le ciel".

Concrètement, les entrées très étroites créent une ouverture à dix degrés permettant de restreindre le champ de vision, d’isoler une portion de ciel, de bloquer les rayons de lumière et la diffusion atmosphérique. Autant de critères qui favorisent une observation précise des étoiles au lever et au coucher du soleil.

Alignées sur l’étoile Aldebaran

L’environnement sombre de la tombe facilite l’adaptation des yeux à l’obscurité du ciel et rend plus facile la détection des étoiles mêmes les plus lointaines. Parmi elles, Aldebaran, à 65 années lumières du Soleil, l’étoile la plus brillante de la constellation du Taureau sur laquelle les tombes semblent avoir été alignées, à en croire les chercheurs.

Mais pourquoi donc un tel alignement ? Les tombes étaient utilisées par les populations comme des sortes de calendriers leur indiquant, en fonction des étoiles observés, le moment où le changement de saison approchait. L’étoile Aldebaran signalait, elle, le début des migrations d’été.

Des dessins représentant des étoiles rouges ont même été retrouvés à l’intérieur des tombes. Preuve donc de l’utilisation astronomique des tombes à couloir.

 Les chercheurs vont désormais tenter de reproduire les conditions d’observations du ciel depuis un couloir au coucher du soleil pour continuer à étayer leurs nombreuses hypothèses.

D'après l'une d'entre elles, ces ancêtres funèbres des télescopes auraient également été le lieu où étaient organisés des rites de passage dans lesquels se transmettaient les techniques "magiques" d’observations des étoiles, comme l’explique Fred Silva : "Imaginez un petit garçon forcé de passer la nuit dans le noir dans la tombe, complètement appeuré. Au lever du soleil, il verrait cette étoile qu'on lui présenterait comme un secret."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24