Accéder au contenu principal
Dans la presse

Arabie saoudite : "les kamikazes n'ont rien dans le cerveau"

France24

Au menu de cette revue de presse internationale, le triple attentat suicide en Arabie saoudite qui choque la presse locale à la veille de l'Aïd el-Fitr mais aussi la démission de Nigel Farage, figure de proue de la campagne pro-Brexit. La presse britannique fustige son manque de courage politique.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…  

Le triple attentat suicide en Arabie saoudite à la veille de la fin du Ramadan indigne la presse arabe. Le journal saoudien "Okaz" titre : "Les kamikazes de l’organisation État islamique ont échoué, ils ont perdu et ils ont péri". Le journal est indigné par une violence pendant les "derniers jours du ramadan, lorsque les croyants se rapprochent le plus de Dieu". Selon ce quotidien, ceux qui commettent ces crimes "n’ont pas de cerveau et n’ont pas de foi (…) Ils sont fous et déséquilibrés". Le journal saoudien "Al-Riyadh" espère que la fête de l’Aïd el-Fitr ne va pas être gâchée car c’est "l’occasion d’aller rendre visite à sa famille, à ses amis et oublier les différends". Dans la presse arabe, on découvre aussi de nombreux dessins.

La presse anglo-saxonne commente très largement de son côté la démission de Nigel Farage, le leader de l’UKIP, le parti europhobe. Le journal gratuit "Metro" titre non sans ironie "Brexodus" et fustige ces hommes politiques comme Boris Johnson qui se dérobent face à leurs responsabilités. "Est-ce là leur plan de départ pour le Royaume-Uni ? " s’interroge ce quotidien.

Alors pourquoi se dérobe-t-il ? Réponse de Nigel Farage dans une interview au "Daily Express" : des menaces de mort et les pressions de la campagne du Brexit sur sa vie personnelle lui ont forcé la main. Un nouvel episode du Brexit, commenté par "The Guardian" dans son edito. Si Nigel Farage n’est pas quelqu’un de sérieux, estime le quotidien britannique, son parti l’est en revanche. Il pourrait créér la surprise aux prochaines élections législatives et s’imposer comme une vraie force politique au Royaume-Uni.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.