Accéder au contenu principal

Euro-2016 : fin de l'aventure pour les Gallois, le Portugal en finale

Le Portugal est le premier qualifié pour la finale de l'Euro-2016.
Le Portugal est le premier qualifié pour la finale de l'Euro-2016. Romain Lafabregue, AFP

Au terme d'une rencontre qui ne restera pas dans les annales du football, le Portugal a décroché son billet pour la finale de l'Euro-2016, en venant à bout de bien ternes Gallois (2-0). Les Lusitaniens rencontreront le vainqueur d'Allemagne – France.

Publicité

envoyé spécial France 24 au Parc OL (Lyon).

Et une, et deux, et trois minutes ! Le Portugal n'a pas eu besoin de plus pour valider son billet pour la finale de l'Euro-2016, face au pays de Galles, mercredi à Lyon. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, auteurs une nouvelle fois d'une performance en dent de scie, se sont imposés face à des Gallois méconnaissables et logiquement éliminés de la compétition (2-0).

Les Lusitaniens atteignent donc la deuxième finale européenne de leur histoire, après la défaite historique de 2004, à domicile face à la Grèce. Et s'ils ne veulent pas subir à nouveau le même sort, le 10 juillet, ils devront trouver les ressources pour franchir un cap. Car que ce soit face à l'Allemagne ou à la France, qui s'affrontent jeudi dans l'autre demi-finale de cet Euro, ce Portugal là n'a pas beaucoup d'arguments à faire valoir en sa faveur.

Sur la pelouse impeccable du Parc OL, ils ont laissé un sentiment plus que mitigé. Au terme d'un premier acte très fermé, aucune des deux formations n'a réussi à prendre les devants. Quelques rares incursions de part et d'autre ont bien troublé le calme ambiant, mais sans que les supporters des deux camps ne puissent véritablement s'enflammer.

Timides

Après un round d'observation d'un gros quart d'heure, le Portugal a tiré sa première cartouche. Après un bon relais avec Cristiano Ronaldo, Joao Mario s'est infiltré dans la surface galloise, mais le numéro 10 portugais a trop croisé sa frappe du droit (16e).

Derrière, ce sont les Gallois qui se sont mis en évidence. Par deux fois, Gareth Bale s'est retrouvé en position de frapper au but, mais sans succès (19e, 23e). Dans la foulée, un très bon centre de Hal Robson-Kanu a fait trembler le gardien portugais Rui Patricio, mais la tête plongeante d'Andy King, aux six mètres, est finalement passée largement au dessus de la barre (26e).

En toute fin de première période, les Portugais se sont enfin offert une occasion franche. Sur un bon centre du Franco-Portugais Adrien Silva, Cristiano Ronaldo a enfin réussi à se défaire du marquage à la culotte de James Collins, mais sa reprise de la tête a fui le cadre (45e).

Deux coups de tonnerre

Au retour des vestiaires, la tension a repris le dessus de part et d'autre. Puis, alors qu'on se dirigeait sur une nouvelle mi-temps paralysée par l'enjeu, le Portugal s'est mis à jouer... trois minutes. Suffisant pour faire le break et plier un match qui n'a finalement jamais vraiment débuté.

La lumière est tout d'abord venue de la star de cette équipe lusitanienne, Cristiano Ronaldo. Sur un corner joué à deux entre Joao Mario et Raphael Guerreiro, le second a trouvé CR7 dans la boîte. Le buteur du Real Madrid s'est élevé plus haut que tout le monde et a catapulté le cuir dans les filets de Wayne Hennessey (1-0, 50e).

Et trois minutes plus tard, donc, c'est Nani qui a doublé la mise. Sur un centre-tir de Cristiano Ronaldo aux 20 mètres, le néo-Valencian a devancé le portier gallois d'un tacle rageur (2-0, 53e). Suffisant pour placer les Gallois définitivement hors d'atteinte.

Rideau

Car ce mercredi soir, au Parc OL, Gareth Bale et ses coéquipiers étaient tout simplement inoffensifs. Durant la dernière demi-heure, ils ont bien tenté de revenir, maladroitement, mais ce sont les Portugais qui se sont montrés les plus dangereux. Nani (66e), Danilo (80e) et surtout Cristiano Ronaldo (63e, 71e, 85e) ont même failli donner plus d'ampleur au succès portugais, sans toutefois y parvenir. Gareth Bale, bien esseulé en fin de rencontre, a bien tenté de forcer le verrou mais en vain (80e).

Trois minutes de jeu auront donc été largement suffisantes pour offrir au Portugal sa première finale d'Euro depuis douze ans. Et Cristiano Ronaldo de continuer à rêver un peu plus d'un sacre européen et, intérieurement, d'un nouveau Ballon d'Or. Mais une chose est certaine au vu de la prestation portugaise du soir : la dernière marche ne sera pas la plus simple à franchir.

Pour revivre Portugal - Pays de Galles, demi-finale de l'Euro-2016, sur vos tablettes et smartphones, cliquez sur ce lien

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.