Découvertes

Un faux site du Figaro annonce la démission de Manuel Valls et le retrait de la loi Travail

Mercredi 6 juillet, une fausse page du Figaro a circulé sur les réseaux sociaux pour annoncer le retrait de la loi Travail et la démission de Manuel Valls.
Mercredi 6 juillet, une fausse page du Figaro a circulé sur les réseaux sociaux pour annoncer le retrait de la loi Travail et la démission de Manuel Valls. Capture d'écran Mashable FR

Dans la matinée du 6 juillet, une information attribuée au Figaro a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. On y découvrait que François Hollande avait retiré la loi Travail et que Manuel Valls démissionnait. L'article en question est un fake.

Publicité

Le Gorafi n’a qu’à bien se tenir.

François Hollande qui retire la controversée loi Travail, Manuel Valls qui démissionne : trop beau pour être vrai ? C'est ce que beaucoup d'utilisateurs de Twitter se sont dits en relayant le lien vers cette fausse page du Figaro ce 6 juillet.

VOIR AUSSI : Mais qui est ce Mexicain qui meurt dans tous les attentats ?

Le fake reprend habilement les codes de la construction d'un article journalistique : chapô, hiérarchisation de l'info, intertitres.... L'habillage du site renvoie même vers le véritable Scan politique du Figaro. Pas étonnant que certains se soient trompés.

Certains petits détails interpellent pourtant. Premièrement, le texte contient des erreurs typographiques qui peuvent mettre la puce à l'oreille. Exemple : le chef de l'État sans majuscule à "État".

Deuxièmement, le nom de la page dans la barre d'adresse. Déjà, l'adresse de la page est en ".com" alors que le nom de domaine du Figaro est en ".fr". De plus, le créateur de la page a inséré un tiret dans le nom de domaine, vraisemblablement car www.lefigaro.com devait être enregistré.

Troisièmement, si on tente manuellement d’aller sur la page d’accueil de http://www-lefigaro.com/, on tombe sur un sympathique message du faussaire.

Sur Twitter, le premier compte à avoir relayé la page est @haca76. Mais d’emblée, le supporter du Havre prend des pincettes : "INFO ou INTOX ?", s’interroge-t-il.

Contacté par Mashable FR, l’utilisateur de Twitter dit ne “pas être du tout” à l’origine de la page. Il avoue “avoir eu des doutes car elle était bien faite”. Il explique avoir trouvé le lien sur une page Facebook en lien avec la loi Travail. Impossible cependant de retracer le point d’origine : “Je n'arrive plus à la retrouver car je pense qu'elle a été supprimée.”

La rédaction du Scan politique du Figaro a confirmé à Mashable FR que la page est bien un fake, "vraisemblablement construite par un opposant à la loi Travail". La rédaction a d'ailleurs démenti sur Twitter. Elle cherche à remonter jusqu'au faussaire.

Ce genre de fakes sur Internet est répréhensible : "À mon sens, ces actes tombent sous le coup de l’article 27 de la loi 29 juillet 1881 relatif à la publication, la diffusion ou la reproduction de fausses nouvelles", explique à Mashable FR Romain Darrière, avocat au Barreau de Paris et de Bordeaux et expert en droit de la presse. "C’est un délit et si François Hollande, Manuel Valls ou plus probablement le Figaro portent plainte, le faussaire risque jusqu’à 45 000 € d’amende."

On ne le répètera jamais assez : prudence avec les informations trouvées sur Internet.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24