Accéder au contenu principal
Le débat

Invasion de l'Irak en 2003 : Blair sévèrement mis en cause par le rapport Chilcot (partie 1)

Treize ans après la guerre en Irak, le rapport du Britannique John Chilcot sur le rôle de Londres été rendu public. Il dresse un bilan sévère de l'action du Premier ministre britannique de l'époque, Tony Blair, qui a suivi le Président américain George W. Bush sans se questionner sur sa politique, sans vérifier les informations des services de renseignement. Outre les 179 soldats britanniques tués, cette guerre en Irak a fait des milliers de victimes et a totalement déstabilisé ce pays.

PUBLICITÉ

Une émission préparée par Emilie Rubichon, Elise Duffau et Kim Vo Dinh.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.