Accéder au contenu principal

Manifestations contre les violences policières faites aux noirs-américains

Des manifestants font face à la police, le 8 juillet, à Bâton-Rouge.
Des manifestants font face à la police, le 8 juillet, à Bâton-Rouge. Mark Wallheiser, AFP

Des milliers d'Américains sont descendus vendredi dans les grandes villes du pays pour dénoncer des violences raciales de la police et protester contre la mort de deux Noirs tués jeudi par les forces de l'ordre.

PUBLICITÉ

Des milliers de citoyens américains ont battu le pavé des grandes villes du pays vendredi 8 juillet pour protester contre la mort de deux hommes noirs tués cette semaine par la police. Il s'agissait de la deuxième journée de manifestation au niveau national. "Pas de justice, pas de paix", criaient les manifestants vendredi soir à Baton-Rouge. "Pas de police raciste".

Jeudi, la première journée s'était soldée par la mort de cinq policiers, abattus par un Noir alors qu'ils surveillaient la manifestation à Dallas.

>> À lire sur France 24 :" Policiers tués à Dallas : le tireur abattu avait servi en Afghanistan"

Certains axes de circulation étaient bloqués à New York, Atlanta et Philadelphie. Les manifestants étaient également nombreux à San Francisco et Phoenix. La journée s'est semble-t-il déroulée dans le calme.

La manifestation la plus importante a eu lieu à Atlanta. Plusieurs milliers de marcheurs ont demandé justice en brandissant des pancartes, selon les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Policiers tués à Dallas : "On est tous frères quand on met l'uniforme"

123e Noir abattu

Sur les images des télévisions locales, on pouvait voir la foule en face de dizaines de véhicules de police arrêtés sur une artère. Selon un tweet du maire d'Atlanta, Kasim Reed, la manifestation s'est déroulée globalement sans incident. Une dizaine de personnes ont tout de même été interpellées.

En pointe de ces protestations, le mouvement Black Lives Matter ("Les vies des Noirs comptent") s'est défendu d'avoir jeté de l'huile sur le feu. D'autres rassemblements sont prévus samedi, toujours à l'appel du mouvement militant, de Spokane (Washington) à Brooklyn (nord-est) en passant par la Nouvelle-Orléans.

Mercredi soir, Philando Castile a été mortellement blessé de quatre balles lors d'un banal contrôle routier dans le Minnesota et Alton Sterling est décédé après une altercation avec deux policiers blancs devant une supérette à Baton-Rouge. Une vidéo de l'incident a suscité un tollé sur les réseau sociaux.

D'après un décompte du Washington Post, Philando Castile est le 123e Noir américain abattu par la police en 2016.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.