Accéder au contenu principal

Collision de trains en Italie : la piste de l'erreur humaine privilégiée

Deux trains qui se trouvaient sur la même ligne ferroviaire locale sont entrés en collision dans la région des Pouilles, en Italie.
Deux trains qui se trouvaient sur la même ligne ferroviaire locale sont entrés en collision dans la région des Pouilles, en Italie. Vigili del Fuoco / AFP

Au moins vingt-cinq personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d'autres blessées dans la collision de deux trains dans le sud de l'Italie, dans la région des Pouilles.

PUBLICITÉ

Deux trains de voyageurs sont entrés en collision dans le sud de l'Italie, le 12 juillet, aux environs de 11h30 locales. Au moins vingt-cinq personnes ont trouvé la mort et des dizaines d'autres ont été blessées dans cet accident ferroviaire survenu dans la région des Pouilles, entre les villes de Corato et Andria.

Les autorités locales ont lancé un appel aux donneurs de sang et ont rappelé tous les médecins et infirmières qui se trouvaient au repos, annulant toutes les opérations non urgentes dans les hôpitaux.

L'accident s'est produit lors d'une collision frontale entre deux convois composés de quatre voitures chacun, qui se trouvaient sur la même ligne ferroviaire locale, à l'un des rares endroits où il n'y a pas de double voix, comme on peut le voir  sur les images diffusées sur les télévisions italiennes. 

{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}


Pour voir les images sur vos tablettes et mobiles, cliquez sur ce lien

"Comme si un avion s'était écrasé"

Des dizaines de véhicules de secours, des ambulances, des forces de l'ordre et des pompiers sont arrivés sur les lieux de l'accident. "La tâche des secouristes est compliquée parce que l'accident a eu lieu en pleine campagne", a déclaré Luca Cari, le porte-parole des pompiers. Et la température avoisinne les 40 degrés. Malgré cela, les secouristes sont parvenus à extraire un enfant vivant de l'amas de tôle des wagons de tête et l'ont héliporté vers un hôpital local.

"Sur place, les secouristes parlent d’une situation dramatique. Un hôpital de campagne a été installé à proximité des lieux de l’accident ; il y a également des hélicoptères qui font la navette entre le lieu du drame et les hôpitaux de la région", précise Olivier Cougard, correspondant de France 24 à Rome. 

"Quand je suis arrivée sur les lieux j'ai eu envie de vomir. Ce trajet est surtout emprunté par des jeunes, des étudiants de l'université de Bari, il assure la liaison entre les petites villes et l'université", a déclaré sur Rai News 24 Lucia Olivieri, journaliste d'un site d'informations locales, Andria Live.it. "C'est un désastre comme si un avion s'était écrasé", a commenté de son côté sur Facebook Massimo Mazzilli, maire de Corato.

Une erreur humaine? 

Les circonstances de l'accident ne sont pas claires pour le moment mais le chef du gouvernement Matteo Renzi a promis que toute la lumière serait faite sur cette tragédie. "Nous ne nous arrêterons pas tant que toute la lumière ne sera pas faite. Maintenant c'est le moment des larmes et il faut en premier lieu récupérer les victimes et les blessés", a déclaré le chef du gouvernement depuis Milan, avant d'annoncer son retour anticipé dans la capitale italienne.

Selon Olivier Cougard, "les deux trains n’auraient jamais dû se trouver au même endroit, au même moment". le journaliste explique que les enquêteurs privilégient la piste de l'erreur humaine. En effet, sur le tronçon où a eu lieu l'accident, "le système de sécurité est vétuste et tout passe par téléphone entre les chefs de gare".

"Ces deux trains n’auraient jamais dû se trouver au même endroit, au même moment"

Avec Reuters et AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.