Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Cameron et Juncker veulent que Londres reste proche de l'UE

Les relations entre l'UE et le Royaume-Uni doivent rester "aussi étroites que possible" après le Brexit, estime Junker.
Les relations entre l'UE et le Royaume-Uni doivent rester "aussi étroites que possible" après le Brexit, estime Junker. Niklas Halle'n, AFP
2 mn

Le Premier ministre britannique sortant et le président de la Commission européenne se sont tous deux prononcés mercredi pour que Londres reste proche de l'Union européenne en dépit du Brexit.

Publicité

Londres peut-elle rester proche de l'Union européenne malgré le Brexit ? Le Premier ministre sortant David Cameron et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker s'y sont en tout cas déclarés favorables mercredi 13 juillet.

Depuis Pékin, Jean-Claude Juncker a ainsi dit espérer que les relations entre le Royaume-Uni et l'UE restent "aussi étroites que possible". "Je ne vais pas négocier avec eux avec une humeur belliqueuse", a-t-il déclaré en marge d'un sommet UE-Chine. Le président de la Commission européenne a toutefois tenu à rappeler qu'il "n'y aurait pas de négociations, à quelque niveau que ce soit" tant que Londres n'aura pas déclenché formellement sa procédure de sortie de l'UE.

Le conseil de David Cameron à Theresa May

David Cameron doit remettre sa démission à la reine Elizabeth II mercredi après-midi. Un départ du 10 Downing Street que le président de la Commission européenne a dit "regretter"... tout en se disant "impatient de rencontrer" Theresa May.

Brexit : Theresa May, deuxième femme premier ministre et nouvelle dame de fer du Royaume-Uni

"Nous devons essayer d'être aussi proches de l'UE que possible", a solennellement exhorté David Cameron en s'adressant à Theresa May lors de sa dernière séance de questions au Parlement britannique en tant que Premier ministre.

Autre voix à s'élever en faveur d'un maintien d'une proximité étroite entre Bruxelles et Londres : celle du président du Conseil européen, Donald Tusk. "Après cette sorte de procédure de divorce, le Royaume-Uni demeurera notre plus proche partenaire", a-t-il indiqué lors du forum économique sino-européen auquel il participait aux côtés de Jean-Claude Juncker.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.