Accéder au contenu principal

Royaume-Uni : investie par la reine, Theresa May devient officiellement Première ministre

La nouvelle Première ministre, Theresa May, et la reine Elizabeth, le 13 juillet 2016.
La nouvelle Première ministre, Theresa May, et la reine Elizabeth, le 13 juillet 2016. Dominic Lipinski / POOL / AFP

Theresa May, désormais à la tête du Parti conservateur, a été investie Première ministre par la reine Elizabeth, mercredi. Elle aura la lourde tâche de former un gouvernement chargé de négocier la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

PUBLICITÉ

Theresa May a été officiellement investie comme Première ministre britannique, mercredi 13 juillet, par la reine Elizabeth II, qui l'a également chargée de former le nouveau gouvernement. Ce dernier aura la lourde charge de mettre en œuvre le Brexit.

>> À lire sur France 24 : "Les défis qui attendent la Première ministre Theresa May"

Selon la tradition coutumière britannique, la reine demande au chef du parti majoritaire à la Chambre des communes de former un nouveau cabinet.

Le discours de Theresa May devant le 10 Downing Street

Pour voir les vidéos sur votre smartphone ou tablette, cliquez ici

L'ancienne ministre de l'Intérieur, âgée de 59 ans, succède à David Cameron, qui était venu peu auparavant remettre sa démission à la reine, à Buckingham Palace. Il avait annoncé qu'il quitterait son poste au lendemain du vote des Britanniques en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE).

"Je marche dans les pas d'un grand Premier ministre"

Theresa May a promis de forger un "rôle audacieux" pour son pays hors de l’UE. "Alors que nous quittons l'Union européenne, nous allons nous construire un nouveau rôle audacieux et positif dans le monde", a-t-elle déclaré devant le 10, Downing Street, résidence des Premiers ministres britanniques.

"Je marche dans les pas d'un grand Premier ministre moderne", a-t-elle ajouté en prenant possession des lieux, et après avoir reçu les félicitations de la Maison Blanche et du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Elle hérite d'un pays que le référendum a laissé sens dessus dessous, entre turbulences économiques et pression des dirigeants de l'UE pour que Londres engage au plus vite la procédure de divorce. Mais elle avait prévenu avant de devenir chef de gouvernement qu'elle ne comptait pas activer l'article 50 du Traité de Lisbonne – qui lance le processus de sortie de l'UE – avant la fin de l'année.

La nouvelle Première ministre a également annoncé mercredi soir une partie des membres de son nouveau gouvernement, assorti d'un ministre spécialement chargé du Brexit. Le voici :

- Chancelier de l'Échiquier (ministre des Finances) : Philip Hammond

- Ministre aux Affaires étrangères : Boris Johnson

- Ministre chargé de la Sortie de l'Union européenne (Brexit) : David Davis

- Ministre de l'Intérieur : Amber Rudd

- Ministre de la Défense : Michael Fallon

- Ministre du Commerce international : Liam Fox

Le portefeuille de la Justice sera attribué ultérieurement.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.