Accéder au contenu principal

Libéré, le pasteur chef de file de l'opposition à Mugabe appelle à la grève

Le pasteur Evan Mawarire, enroulé dans un drapeau du Zimbabwe, en train d'enregistrer une vidéo pour son mouvement anti-Mugabe #TheFlag (LeDrapeau).
Le pasteur Evan Mawarire, enroulé dans un drapeau du Zimbabwe, en train d'enregistrer une vidéo pour son mouvement anti-Mugabe #TheFlag (LeDrapeau). Jekesai Njikizana, AFP

Au lendemain de sa libération surprise, le pasteur Evan Mawarire a appelé à protester contre le régime Mugabe en poursuivant "la grève générale".

Publicité

Sitôt libéré et déjà de nouveau en première ligne de la contestation contre Mugabe. Jeudi 14 juillet, au lendemain de la décision surprise du tribunal d'Harare de ne pas l'inculper, le pasteur Evan Mawarire a appelé les Zimbabwéens à "continuer la grève générale".

"Passez le message à tous ceux que vous connaissez, envoyez leur des vidéos, envoyez leur des textos ou des messages sur Whatsapp et dites leur que le pasteur a dit que la grève continuait", a-t-il déclaré dans une nouvelle vidéo postée sur Facebook. "Il y a de l'espoir en vous, de l'espoir dont le pays a besoin. Si vous ne participez pas, vous nous privez de cet espoir", a-t-il ajouté.

Au final, le pasteur de 39 ans aura passé moins de 48 heures en détention provisoire. Le chef de file de la contestation citoyenne au Zimbabwe avait été arrêté mardi pour tentative de renversement du gouvernement après s'être présenté de son propre chef à la police qui l'avait convoqué. Une inculpation grave finalement rejetée par la justice.

Les charges contre le pasteur ayant été présentées au tribunal, et non au poste de police, comme le veut la règle, le juge a, en effet, estimé que la procédure judiciaire n'avait pas été respectée.

Mercredi, sa sortie du tribunal s'est faite sous les acclamations de ses supporters. Comme un symbole de résistance, le pasteur Evan Mawarire s'était enroulé, pour l'occasion, dans un drapeau du Zimbabwe.

Une répression récurrente contre les opposants au régime

Inconnu du grand public il y a encore quelques mois, Evan Mawarire s'est rapidement fait un nom en postant en avril une vidéo où il dénonçait la corruption du régime de Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980. Le pasteur baptiste a lancé le mouvement anti-Mugabe #TheFlag (LeDrapeau). Il a réussi à fédérer la frustration croissante de la population face à la grave crise économique dans laquelle le Zimbabwe est embourbé depuis le début des années 2000.

Robert Mugabe, 92 ans et plus vieux chef d'État en exercice dans le monde, dirige d'une main de fer le Zimbabwe : il réprime régulièrement dans la violence toute opposition. Selon Amnesty International, environ 300 personnes ont été interpellées dans le pays depuis la semaine dernière.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.