Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

En savoir plus

FRANCE

Attentat de Nice : sept personnes en garde à vue dans le cadre de l'enquête

© Anne-Christine Poujoulat, AFP | Les enquêteurs ont procédé à cinq interpellations depuis le début de l'enquête sur l'attentat de Nice.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/07/2016

Un homme de 37 ans a été interpellé dimanche à Nice, ce qui porte à sept le nombre de personnes en garde à vue dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet. L'épouse du tueur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, arrêtée vendredi, a été libérée.

Les arrestations s’enchaînent dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de Nice, qui a coûté la vie à 84 personnes. Un homme de 37 ans, membre de l'entourage de Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été interpellé dimanche 17 juillet à Nice, ce qui porte à sept le nombre de personnes en garde à vue dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet. Deux Albanais ont également été interpellés dimanche. "Il s'agit d'un homme et d'une femme", ont précisé des sources judiciaire et policière.

Ce couple, arrêté à Nice, est soupçonné d'avoir apporté une aide logistique à Mohamed Lahouaiej Bouhlel, chauffeur-livreur tunisien de 31 ans qui a foncé dans la foule à bord d'un camion sur la Promenade des Anglais, selon une source policière.

Le camion qui a servi à commettre l'attentat a été réservé dès le 4 juillet pour une location à compter du 11 juillet, selon la même source.

Enquête autour des SMS

Selon des sources proches du dossier, l'auteur de l'attaque, revendiquée par les jihadistes du groupe État islamique, avait fait des repérages les 12 et 13 juillet avec son poids lourd. Et peu avant de passer à l'acte, le tueur a envoyé des textos "se félicitant de s'être procuré un pistolet 7.65 et évoquant la fourniture d'autres armes".

Il "s'est également pris en photo au volant du camion entre le 11 et le 14 juillet" avant de l'envoyer par SMS. Un cliché sur lequel il semble "très heureux", a dit à
Reuters son frère.

Plus de 200 enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sont mobilisés pour "identifier l'ensemble des destinataires" de ces messages, a expliqué une des sources.

Quatre autres hommes de l'entourage de Mohamed Lahouaiej Bouhlel étaient toujours en garde à vue dimanche. Parmi eux, un jeune âgé de 22 ans est également soupçonné d'avoir fourni un soutien logistique. Ce que ce dernier conteste, a déclaré son avocat à l'AFP. L'épouse de l'assaillant a, elle, été libérée.

Pronostic vital toujours engagé pour 18 personnes

Le bilan de 84 morts, dont dix enfants et adolescents ainsi que plusieurs étrangers, pourrait s'alourdir encore. Le pronostic vital de 18 blessés, dont un enfant, est engagé, sur les 85 blessés toujours hospitalisés dimanche matin, a déclaré à Nice la ministre de la Santé Marisol Touraine. Vingt-neuf étaient toujours en réanimation. Mme Touraine a ajouté qu'il ne restait plus qu'une seule personne hospitalisée dont l'identité n'avait pas été "formellement établie".
 

Pour voir les images et vidéos sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

Retrouvez le déroulé de notre liveblog ci-dessous. Pour le voir sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

L'organisation État islamique revendique l'attentat de Nice

 Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/07/2016

  • FRANCE

    L'EI a revendiqué l'attentat de Nice via son agence Amaq

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentat de Nice : "La revendication de l'EI est à prendre au sérieux"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentat de Nice : le parcours chaotique de Lahouaiej Bouhlel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)