Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Avec la fonte des glaces, le pôle Nord aiguise les appétits

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : comment la Bourse réagit-elle ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Une offensive américaine contre les entreprises françaises"

En savoir plus

FRANCE

Le tueur de Nice avait un "intérêt certain" mais "récent" pour la "mouvance islamiste radicale"

© AFP | Le camion utilisé par Mohamed Lahouaiej Bouhlel pour commettre l'attaque à Nice le 14 juillet.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2016

L'enquête sur l'auteur de l'attaque de Nice du 14 juillet montre que Mohamed Lahouaiej Bouhlel présentait un "intérêt certain" mais "récent" pour la "mouvance islamiste radicale", a rapporté lundi le procureur de Paris François Molins.

Livrant les dernières avancées de l'enquête sur l'attentat de Nice, le procureur de la République de Paris François Molins a affirmé lundi 18 juillet que le chauffeur du camion présentait un "intérêt certain" mais "récent" pour la "mouvance islamiste radicale".

Il a toutefois rappelé qu'"aucun élément de l'enquête ne démontre à ce stade une allégeance" de Mohamed Lahouaiej Bouhlel à l'organisation État islamique (EI), "ni de liens avec des individus se réclamant de cette organisation".

"Depuis huit jours, il s'était laissé pousser la barbe, expliquant que la signification était religieuse. Il ne comprenait pas pourquoi Daech (autre nom de l'EI, NDLR) ne pouvait pas prétendre à un territoire", a poursuivi le procureur. L'exploitation de l'ordinateur du suspect a également montré qu'il avait fait des "recherches quasi quotidiennes de sourates du Coran", "de photos de cadavres en lien avec l'islam radical", sur les fusillades d'Orlando et de Dallas, ainsi que sur l'attaque de Magnanville, selon l'exploitation de son ordinateur

François Molins a par ailleurs confirmé le caractère "prémédité" de l'attaque, "pensée et préparée, au moins dans les jours précédant le passage à l'acte". Mohamed Lahouaiej Bouhlel, Tunisien de 31 ans, s'était notamment rendu à plusieurs reprises sur la promenade des Anglais dans les jours précédant l'attaque.

Le procureur de la République de Paris a également précisé que sur les 84 personnes décédées dans l'attentat, 71 d'entre elles ont été fromellement identifiées. Il a ajouté qu'une "nouvelle commission d'identification se déroulait actuellement", afin d'identifier les 13 dernières victimes. Concernant les blessés, 74 "sont toujours hospitalisés", et parmi ceux-ci, "28 sont en réanimation, avec un pronostic vital engagé pour 19 d'entre eux".

Avec AFP et REUTERS
 

 

Première publication : 18/07/2016

  • FRANCE

    Attentat de Nice : le parcours chaotique de Lahouaiej Bouhlel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Trois jours après l'attentat de Nice, Nicolas Sarkozy joue la divergence nationale

    En savoir plus

  • ATTENTAT DE NICE

    Attentat de Nice : les liens entre le tueur et l'EI "pour l'instant ne sont pas établis"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)