Découvertes

"Pokémon Go" nous fait redécouvrir le street art parisien

MashableFR

"Pokémon Go", le jeu de réalité augmentée fraîchement débarqué sur nos smartphones, nous oblige à arpenter les alentours. Mieux que ça : il regorge d'informations et d'indices qui permettent de redécouvrir nos villes.

Publicité

On l’aura compris : "Pokémon Go" est un jeu dangereux. Entre les personnes qui ne regardent pas où elles marchent et celles qui jouent en conduisant sur l'autoroute, l'engouement pour le nouveau jeu en réalité augmentée a de quoi inquiéter.

VOIR AUSSI : La sortie de "Pokémon Go" en France reportée après l'attentat de Nice

Mais il ne faudrait pas non plus occulter les bienfaits de ce jeu. Déjà, il fait sortir les geeks de chez eux, chose qu’on ne pensait pas possible.

Et ne croyez pas la rumeur selon laquelle les joueurs auraient, même dehors, les yeux englués sur leur écran : "Pokémon Go" a trouvé un nouveau moyen de nous faire arpenter nos villes.

Tout joueur qui se respecte sait ce qu'est un Pokéstop. Pour les autres, il s'agit d'un point fixe, représenté par une tour bleue dans le jeu, auprès duquel on peut se procurer Pokéballs et autres objets utiles à notre quête de dresseur. Ils sont situés à des endroits stratégiques et emblématiques d'une ville ou d'un quartier : hôtel de ville, statues, arrêts de métro ou de tramway, ornements de portes...

L'originalité est là : les équipes de Niantic Inc. et The Pokémon Company, les deux entreprises à l'origine du jeu, ont considéré que les œuvres de street art étaient tout aussi "typiques" d'une ville que ses musées.

Les joueurs ont d'abord été déconcertés par cette découverte.

"Pourquoi Pokémon Go détecte-t-il un graffiti ?"

"Pokémon Go me montre le graffiti de ma station de métro o.o"

À Paris, les joueurs sont aux anges : les rues de la capitale regorgent de graffiti et d'œuvres diverses.

VOIR AUSSI : Rétroprojecteur: 30 ans de graffiti en France, de vandalisme à nouvel art contemporain

Ceci est un Pokéstop. #Pokemon #PokemonGo #Pokestop #Paris #streetart #nofilter #Taillebourg

Une photo publiée par @cha_postroff le

Nombreux sont ceux qui admettent avoir découvert ou redécouvert certaines œuvres grâce au jeu : habitués à les voir tous les jours, ils n'y faisaient plus attention. D'autres graffitis sont moins accessibles à l'œil ou passent plus facilement inaperçus. Cachés dans certains recoins, ils provoquent alors un double sentiment d'accomplissement : celui d'avoir atteint un nouveau Pokéstop et touché sa récompense, et celui d'avoir découvert un nouveau trésor caché de sa ville.

Autre bonus de l'appli : elle immortalise des œuvres de street art qui, par essence, sont éphémères.

Alors, si vous êtes de passage sur Paris ou si vous y habitez, allez faire un tour du côté de la mythique rue Dénoyez : en plus d'une visite dans un des lieux phares du street art parisien, vous y trouverez peut-être plusieurs Pokéstops de graffitis récents ou moins récents.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24