Accéder au contenu principal

Apple Pay arrive tout doucement en France... mais l'engouement n'est pas certain

Dans un Starbucks de Los Angeles, un client règle sa consommation avec un iPhone.
Dans un Starbucks de Los Angeles, un client règle sa consommation avec un iPhone. Katie Falkenberg / Getty Images

Régler un cappuccino avec votre téléphone portable, ça vous dit ? Selon les derniers sondages, les Français ne sont pas particulièrement intéressés par le paiement mobile. Dans ce contexte, Apple Pay se lance en France sans sortir les trompettes.

Publicité

C'est ce qu'on peut appeler une arrivée en douceur. Apple Pay, le service de paiement mobile d’Apple, est lancé en France ce mardi 19 juillet. Un lancement discret pour lequel la firme de Cupertino a trouvé deux partenaires : la BPCE (Banque populaire et Caisse d'épargne) et Carrefour. Le dispositif pourra être utilisé par les détenteurs d'une carte Visa ou Mastercard qui possèdent également les bons appareils Apple (détaillés ci-dessous).

VOIR AUSSI : L'application de paiement Lydia débarque sur Slack

En dehors des Apple Store, il est déjà possible de régler avec Apple Pay dans plusieurs enseignes – Bocage, Le Bon Marché Rive Gauche, Boulanger, Carrefour, Cojean, Dior, Eram, Flunch, Fnac, Gémo, La Grande Epicerie de Paris, Louis Vuitton, Orange, Parkeon, Prêt à Manger, Sephora, Simply Market et Total.

En juin, lors de la conférence WWDC, Apple avait déjà confirmé l'arrivée imminente en France de ce mécanisme de paiement dématérialisé.

Comment payer avec Apple Pay ?

Si vous possédez un iPhone SE, iPhone 6 (et 6 Plus), 6S (et 6S Plus) ou une Apple Watch jumelée à au moins un iPhone 5, vous pourrez payer dans les magasins qui possèdent un lecteur. Ensuite, il faudra lancer l'application Wallet sur votre iPhone ou iPad et cliquer sur "Ajouter une carte bancaire". En cas de carte déjà enregistrée sur votre compte iTunes, vous pouvez l'ajouter directement à Apple Pay en saisissant simplement son code de sécurité.

L'opération est complétée si votre carte est effectivement compatible avec Apple Pay. Dans le cas contraire, un message vous fait savoir que "l'émetteur de votre carte ne propose pas encore sa prise en charge" et l'opération s'arrête là.

Lors d'un paiement en magasin, l'utilisateur devra placer son doigt sur Touch ID afin d'être reconnu par son téléphone puis approcher l'iPhone de l'écran à quelques centimètres du lecteur de paiement. "En fonction du magasin et du montant de la transaction, vous devrez peut-être signer un reçu ou saisir votre code PIN", précise Apple.

L'objectif à terme pour Apple est de déployer le dispositif de paiement dans "les supermarchés, les boutiques, les restaurants, les hôtels et de nombreux autres endroits que vous fréquentez tous les jours et qui autorisent dejà le paiement sans contact".

VOIR AUSSI : Visa testera une bague de paiement sans contact aux Jeux olympiques de Rio

Si le lancement d'Apple Pay est loin d'être tonitruant, c'est peut-être parce que Apple a bien conscience de l'existence de nombreuses solutions similaires proposées par des banques en partenariat avec des opérateurs comme Cityzi avec Orange. Et du fait que les consommateurs ne se sont pas non plus rués dessus. 

Les Français peu enclins

Un sondage réalisé fin 2015 et mené par OpinionWay et Tilder après l'annonce du lancement d'Orange Cash montre que 81 % des sondés n'ont pas l'intention d'utiliser leur téléphone portable comme moyen de paiement. Parmi elles, 45 % se disent "pas du tout" prêtes à payer avec leur mobile et 36 % à se dire "plutôt pas" prêtes.

Il faut dire que le faible déploiement des terminaux de paiement, couplé au manque d'information sur le sujet, n'invitent pas particulièrement à l'engouement. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.