Accéder au contenu principal

Sur Google Street View, les vivants retrouvent leurs morts

Google Street View

Sur Google Street View, les personnes décédées dans la vraie vie continuent d'occuper les allées de leur jardin et de leur maison. Pour les vivants, cette présence numérique est d'un surprenant réconfort.

Publicité

Quelque part dans le vaste monde de Google Street View, se trouvent des hommes et des femmes qui ne sont plus de celui des vivants. Assis sur un porche ensoleillé, gambadant fièrement dans l’allée du garage, arrosant les parterres de fleurs autour de leur maison, ils sont là, immortalisés dans leur vie de tous les jours par les voitures de Google.

VOIR AUSSI : 5 ans après, Google Street View se souvient de Fukushima

S’ils sont bel et bien décédés dans le monde réel, ces quelques badauds qui peuplent les trottoirs de Google Street View seront encore en vie dans le monde numérique jusqu'à la prochaine mise à jour. Saisis sur le vif, ces clichés ont beau être parfois un peu flous, ils sont les témoignages bruts de la vie quotidienne, banale, de ceux qui sont partis.

Pour leurs proches, la mémoire de Google est un moyen de les faire revivre, et de se souvenir d’eux sous leur meilleur jour : celui de leur jardin, de leur porche, de leur allée de garage, de leur chez eux.

À (presque) tout jamais chez eux 

Bill Frankel est Israélien. Il a partagé son témoignage sur un blog en juin dernier. Son père, résidant dans le Kentucky, est décédé en 2011, quelques mois seulement après qu’il n’ait été obligé d'entrer en maison de retraite, ce qui l’a tué, selon Bill.

Quelques mois plus tard, alors qu’il parcourt les rues du quartier de son enfance sur Google Street View pour s’amuser, Bill Frankel tombe nez à nez avec lui, le père bricoleur et actif qui aimait tant sa maison. La voiture de Google l’avait immortalisé en 2007, travaillant dans son jardin. "Il était là, avec son t-shirt blanc, son short blanc, ses chaussures blanches et ses chaussettes blanches", se souvient Bill. 

Pendant plusieurs années, il lui rend fréquemment visite en ligne "pour le présenter à ses petits-enfants et surtout pour vérifier qu’il est toujours bien là". Alors qu’il retourne jeter un œil au short blanc de son père en décembre dernier, la photo a disparu.

"C’était comment s'il avait passé les dernières années 'à la maison'"

"Un véritable choc", qui le force finalement à commencer son deuil : “C’est seulement maintenant que l’image a disparu que sa perte nous paraît à tous vraiment réelle". Pendant toutes ces années, pouvoir voir son père dans son jardin avait permis à Bill "de se sentir moins coupable de l’avoir emmené en maison de retraite". "C’était comment s'il avait passé les dernières années ‘à la maison’".

Comme le père de Bill, que la voiture de Google avait immortalisé dans ses joyeuses années de jardinage et de bricolage, les habitudes de la grand-mère de l’utilisateur de Reddit "DUCKS_PDX503" ont elle aussi été figées dans le temps. Celui d’un jour ensoleillé où, assise sur les escaliers de son porche d’entrée, la vieille dame lisait son journal.

"C'est une photo géniale qui montre à quel point elle était cool et incroyable"

Alors qu’il jette un œil aux rues de Portland, où il habite, "DUCKS_PDX503" se rend à l’aide des flèches de Google Street View devant la maison de sa grand-mère. "Elle était là, assise sur le porche d’entrée de sa maison, lisant son journal et profitant de la vie", se souvient-il.

"Je trouve que c’est une photo géniale parce qu’elle montre à quel point elle était cool et incroyable." Décédée moins d’un an après que la photo ait été prise, Google avait capturé une des dernières photos de sa grand-mère.

La voiture de Google est aussi passée au bon moment un jour d’août 2011 quand la mère de Tim venait de sortir de chez elle pour prendre place sur le siège arrière de la voiture et aller au casino avec son mari et sa sœur.

Peu de temps après, la mère de Tim est décédée à l’âge de 83 ans. Google avait non seulement "capturé un moment rare de réunion familiale" mais aussi gardé la mère de Tim "en vie sur Internet". "C’est comme si elle faisait partie de Google et qu’elle nous surveillait, moi et ma famille", explique-t-il.  

Google Street View, ce grand cimetière numérique 

Comme Tim ou Bill, ils sont nombreux à être tombés sur leurs proches, encore "vivants" dans les rues photographiées par Google.

Il y a le père de "Watari", décédé il y a deux ans, et arrosant encore la pelouse de sa maison.

La grand-mère d’un utilisateur de Reddit, partie quelque temps après Noël, en train d’arroser les parterres de fleurs de son jardin, casquette vissée sur le crâne.

Le beau-père de Rob, parti en 2010, et encore assis à l’ombre de son porche.

La liste est encore longue. Mais il n’y a pas que les humains dont Google se souvient. 

Les fantômes de chiens et de chats 

L'utilisateur de Reddit "benlaor" avait perdu toutes les photos de son chien mort en endommageant son disque dur. Après avoir posté son histoire sur Reddit, un autre utilisateur l'a aidé à mettre la main sur un cliché de son compagnon qu'avait pris Google Street View quelques années plus tôt.

"C'est la seule image que j’ai de lui"

"J’ai regardé autour de ma maison, de ma place de parking, et il était là. Lézardant au soleil, mon chien, qui était ma chose préférée au monde jusqu’à ce qu’il meurt il y a quelques années, était là", écrit-il avec émotion. “C’est maintenant son héritage, la seule image que j’ai de lui."

Le chat d'un autre utilisateur de Reddit est lui aussi encore en train d'épier les voisins derrière les buissons dans les rues de Google. "Il me manque terriblement, mais ça me rend heureux de le voir", écrit son propriétaire. 

Qu'ils soient parents, grand-parents, beaux-parents, chiens ou chats, les fantômes de Google Street View poursuivent dans le monde numérique une vie qui appartient désormais au passé.

Les clichés de la voiture de Google ne seront sûrement pas les plus beaux que leurs proches auront d'eux. Flous, granuleux, mal cadrés, c'est pourtant peut-être sur ces images qu'ils auront l'air les plus vivants. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.