Accéder au contenu principal

Le Web a fêté son 10 000ème jour d'existence, ça méritait bien un hommage

Internet, nous t'aimons. Pour le meilleur et pour le pire.
Internet, nous t'aimons. Pour le meilleur et pour le pire. Giphy

Le World Wide Web vient de fêter ses 28 ans jeudi. C'est donc avec émotion que Mashable FR vous propose un petit hommage à Internet. Tout y est : vidéos absurdes, problèmes de connexion et discours qui ont mal vieilli.

PUBLICITÉ

Un gros écran d'ordinateur, bien lourd, et son unité centrale, tout aussi encombrante. Ce cher duo a fait son apparition dans nos foyers, pour le meilleur et pour le pire. Et puis, Internet est arrivé. Ah, Internet. Souvent critiqué, jamais égalé, tu es entré dans nos vies pour y rester.

VOIR AUSSI : Le Slender Man : retour sur la sombre histoire du roi des "creepypastas"

Le 28 juillet, le Net a fêté son 10 000ème jour d'existence. Une date symbolique que la fondation Mozilla Firefox a d'ailleurs tenu à célébrer sur Twitter en lançant le hashtag #10KDays.

Tout a commencé le 12 mars 1989 grâce à Tim Berners-Lee, l'homme qui a eu l'idée, au sein de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, de créer un système d'information à destination des chercheurs et des universités. C'est à ce moment-là que ce fantastique outil prend le nom de "World Wide Web". Jusqu'à être celui que l'on connaît toujours, vingt-sept ans plus tard.

Cher Internet, tu es à la fois merveilleux et indescriptible. Cet internaute a essayé de rendre hommage au kaleidoscope de contenus que tu nous proposes tous les jours :

Presque poétique, n'est-ce pas ? Mais il y a plus lunaire encore. Notamment quand les chaînes de télévision de l'époque ont tenté d'expliquer ton fonctionnement au grand public. C'était dans les années 90, et en France ça donnait ça : 

(En version anglo-saxonne, c'est tout aussi mythique.)

Mais il est impossible de parler de toi sans également penser à cet extrait de la série "X-Files" dans lequel Scully se met en tête de déployer les gros moyens pour résoudre une enquête :

Oui. Vraiment les gros moyens.

Tiens, il y a aussi eu Britney Spears, qui avait sorti son morceau "E-mail Me Your Heart". Parce qu'après tout, "tout le monde envoie des mails", non ?

Non, vraiment Internet : tu es beau, tu es grand, tu es fabuleux. Même Angelina Jolie (quand elle était encore badass) avait capté que tu avais du potentiel :

Bon, ceci dit... Internet, ne prends pas trop la confiance non plus. On est au courant que tu peux aussi être un repaire d'esprits vils et mal intentionnés ! Même Arthur Read (du dessin animé "Arthur") n'avait pas manqué de nous le rappeler :

Il y a aussi eu toutes ces fois où on a galéré à se connecter à toi. Excédé par la lenteur de sa connexion, un internaute avait d'ailleurs enregistré le bruit que faisait son modem dans une vidéo vite devenue virale :

Bref, Internet, notre relation est parfois tumultueuse, mais toujours passionnée. Pour te prouver notre amour, on a parfois envie de crier ton nom dans la rue :  

[scald=18319:article_details]

Continue à illuminer nos jours et nos nuits. Internet, ne change rien.

– Retrouvez l'article original sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.