Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Afrique

Le chanteur congolais Koffi Olomidé libéré sous caution

© Junior Khanna, AFP (archives) | Le chanteur Koffi Olomidé (au centre) au tribunal, en août 2012. Il avait alors été condamné à trois mois de prison avec sursis pour coups et injures envers un producteur.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2016

Interpellé mardi à Kinshasa pour avoir frappé une de ses danseuses, le célèbre chanteur de rumba congolais Koffi Olomidé a été libéré sous caution samedi. Il reste poursuivi pour "coups et blessures volontaires".

Après quatre jours de détention, Koffi Olomidé est sorti de prison samedi 30 juillet. Le chanteur congolais, écroué pour avoir donné un violent coup de pied à une danseuse, a été libéré sous caution dans l'après-midi, sur décision du parquet général de Kinshasa.

"La défense a obtenu du parquet la libération sous caution de Koffi Olomidé puisqu'il ne présente aucun risque de fuite", a déclaré Me Tayeye, l'un de ses avocats. "La défense a démontré que le chanteur dispose d'une résidence connue, est une vedette bien connue et ses principaux intérêts sont ici en RD Congo."

Excuses à la télévision publique

Un haut magistrat du parquet général de Kinshasa-Gombe, sous le couvert de l'anonymat, a confirmé la libération du chanteur, précisant que "des poursuites ne sont pas pour autant abandonnées".

Me Francis Okito, l'avocat de "Femmes, élections et justice", une des organisations qui avaient saisi le parquet dans ce dossier, a invité le ministère public à audiencer "rapidement" l'affaire, "les faits étant établis contre Koffi Olomide".

>> À lire sur France 24 : Le chanteur Koffi Olomidé inculpé pour "coups et blessures volontaires"

Le populaire chanteur de rumba a été mis en examen pour "coups et blessures volontaires". Il avait été filmé à son arrivée à l'aéroport de Nairobi, vendredi 22 juillet, en train de donner un violent coup de pied à l'une de ses danseuses. La vidéo a été largement relayée sur les réseaux sociaux et a provoqué une vague d'indignation. Le Kenya avait expulsé Koffi Olomide dès le lendemain de la scène, tandis que les autorités zambiennes ont, dans la foulée, annulé un concert du chanteur qui était prévu à Lusaka.

De retour à Kinshasa dimanche, Koffi Olomidé avait présenté des excuses à la télévision publique, évoquant des "secondes d'égarement", mais la police l'a interpellé mardi sur la base d'un mandat du parquet.

En août 2012, Koffi Olomidé, dont la discographie compte 26 albums, avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour "coups et blessures volontaires" contre son producteur.

Avec AFP

Première publication : 30/07/2016

  • RD CONGO

    RDC : le chanteur Koffi Olomidé inculpé pour "coups et blessures volontaires"

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : après deux ans d'absence, l'opposant Tshisekedi de retour à Kinshasa

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le candidat à la présidentielle Katumbi condamné par contumace à 3 ans de prison en RDC

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)