Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Erythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

Découvertes

"Pokémon Go" existe depuis 2014... dans une vidéo de poisson d'avril de Google Maps

© Capture d'écran

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 02/08/2016

Le 31 mars 2014, la chaîne YouTube de Google Maps mettait en ligne une vidéo dans laquelle des dresseurs partent à la recherche de Pokémons partout dans le monde. Un "Pokémon Go" avant l'heure ?

"Chez Google, nous cherchons à recruter les plus grands talents de ce monde. Aujourd'hui, nous annonçons une nouvelle équipe : Pokémon Master, composé des meilleurs explorateurs, prêts à porter leurs passions pour les cartes numériques dans une toute nouvelle dimension", explique une voix rocailleuse digne d'un blockbuster américain. 

"Des douzaines de Pokémon se cachent dans les rues, au cœur des forêts et au sommet des montagnes", poursuit la voix, qui raconte alors que les dresseurs se sont donnés pour objectif de les capturer.

Dans cette vidéo parodique postée sur la chaîne YouTube de Google Maps, à l'occasion du 1er avril 2014, la plaisanterie a fini par devenir vraie, deux ans plus tard comme le fait remarquer L'Usine Digitale

Mais à l'époque, un mode "Google Maps: Pokémon Challenge" avait également été déployé dans la dernière version de Google Maps de l'époque.

VOIR AUSSI : Ce n’est décidément pas la fête à Rio, boudée par "Pokémon Go" à l'approche des Jeux olympiques

Doit-on en conclure que le développeur Niantic, start-up interne du groupe Google et indépendante depuis 2015, planchait déjà sur le jeu ? Ou que c'est cette vidéo qui a inspiré le jeu ? Mystère et Pokéballs.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 02/08/2016