Dans la presse

"Duterte Harry"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 2 août, la multiplication des exécutions de rue aux Philippines, où le président Duterte a déclaré la guerre aux trafiquants de drogue, les municipales en Afrique du sud, et la folie Pokémon Go.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale aux Philippines, où le nombre d’exécutions de rue a explosé depuis l’élection de Rodrigo Duterte, il y a à peine deux mois.
 
Le nouveau président philippin avait promis qu’il ferait la guerre aux trafiquants de drogue, s’il était élu - il tient parole, constate La Croix, qui relève que les forces de l’ordre, autorisées à exécuter tout dealer présumé, ne s’embarrassent guère de la présomption d’innocence. «Aux Philippines, la lutte antidrogue tue des innocents», s’alarme le journal, qui évoque plusieurs cas avérés de bavures et rapporte que cette campagne contre la criminalité, réelle ou supposée, a aussi pour conséquence de surpeupler les prisons – plus de 4300 trafiquants ou usagers de drogue présumés ayant été arrêtés, selon la police. Une fois appréhendés, ces derniers attendent leur procès pendant des mois, voire des années, dans des conditions effroyables, comme en témoigne le travail réalisé le mois dernier par le photographe Noel Celis. Diffusé par L’Obs, son reportage à la prison de Quezon City, dans la banlieue nord de Manille, donne à voir une réalité qui dépasse l’entendement, comme ces centaines d’hommes qui ne disposent que de l’espace dévolu à leur corps allongés. La presse philippine dénonce des «exécutions extra-judiciaires» passées sous silence. «Personne ne se targue d’encourager le meurtre d’innocents, mais il semble que beaucoup de Philippins semblent vouloir laisser à la police et aux milices le soin de juger de l’innocence ou de la culpabilité  – voire associent la mort elle-même comme une preuve de culpabilité», dénonce The Philippine Daily Inquirer, qui se demande «combien de vies innocentes doivent encore être sacrifiées, pour que les Philippins se rendent compte que quelque chose ne va pas?». «Notre silence délibéré pourrait finir par faire de nous de futures victimes», met en garde le journal.
 
En Afrique du sud, les élections municipales de demain risquent de tourner au référendum sur la présidence de Jacob Zuma et l’ANC, le parti historique de Nelson Mandela. Le président sud-africain a beau clamer que «L'ANC gouvernera jusqu'au retour de Jésus Christ», comme il l’a déclaré ce week-end à Soweto, le scrutin se présente mal, d’après The Mail and Guardian, qui évoque une opération «Sauver JZ», Jacob Zuma, lancée par «l’élite au pouvoir». «Les élections de mercredi pourrait déterminer l’avenir du gouvernement Zuma», prédit le journal, en évoquant son impopularité et les multiples scandales qui l’entourent, et la tonalité «raciale» de sa campagne - Jacob Zuma s’attachant à présenter le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, comme une organisation de «blancs», comme un «serpent empoisonné rempli de haine envers les noirs». Cette violence verbale est au diapason de la violence de la campagne électorale, au cours de laquelle 20 candidats ont été abattus, sans que leurs noms soient toutefois rayés des listes électorales. De quoi nourrir la désaffection des électeurs, également confrontés, pour l’immense majorité d’entre eux d’entre eux, à d’énormes difficultés économiques et pratiques, comme le montre un dessin du Mail and Guardian, toujours.
 
On termine cette revue de presse avec tout autre chose, le succès mondial du jeu de réalité augmentée Pokemon Go. L’engouement du public pour ces petits personnages suscite la réflexion du Guardian, qui explique, en substance, que les jeux à la mode en disent beaucoup sur la société dans laquelle ils s’épanouissent, comme en témoignent le phénomène Twister à l’ère de la révolution sexuelle, dans les années 60, le succès Monopoly dans les années 80, moment du capitalisme triomphant, ou encore celui de Tetris, à la fin de l’ère soviétique.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine