Accéder au contenu principal

Un mort et plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Londres

Un policier à Russell Square, dans le centre de Londres, le 4 août 2016.
Un policier à Russell Square, dans le centre de Londres, le 4 août 2016. Justin Tallis, AFP

Une femme a été tuée et cinq personnes blessées, mercredi soir, dans une attaque au couteau dans le centre de la capitale britannique. L'assaillant, un Norvégien d'origine somalienne, n'était pas radicalisé, précise la police.

PUBLICITÉ

Un homme de 19 ans – dont l'état de santé mentale reste à déterminer – a tué une personne, mercredi 3 août, à Londres, et en a blessé cinq autres dans une attaque à l’arme blanche. Il a été arrêté par les forces de l’ordre quelques instants après, à Russell Square, un jardin public du quartier de Bloomsbury, en plein centre de la capitale britannique.

Une femme d’une soixantaine d’années, de nationalité américaine, a succombé à ses blessures. Les cinq personnes blessées sont de nationalités australienne, américaine, israélienne et britannique.

"Jusqu'à présent, nous n'avons pas trouvé de preuve de radicalisation suggérant que l'homme en garde à vue a agi pour un motif terroriste", a déclaré Mark Rowley, le commissaire adjoint chargé des opérations sensibles de Scotland Yard, lors d'une déclaration à la presse jeudi matin. L’assaillant, un Norvégien d'origine somalienne, a agi de manière "spontanée" et "au hasard", a-t-il ajouté.

Si le tweet ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

"Les premiers indices suggèrent que la santé mentale est un facteur important dans cette affaire et c’est l’une des principales pistes de l’enquête", avait-il déjà indiqué dans la matinée.

La motivation terroriste exclue

Après avoir évoqué une piste terroriste, la police se concentre désormais sur un meurtre. "Nous continuons de concentrer notre enquête sur la santé mentale [du suspect] tout en gardant un esprit ouvert concernant le mobile", a déclaré Scotland Yard dans un communiqué.

Aucun détail n’a pour le moment été fourni sur l’état dans lequel se trouvent les cinq blessés. L’homme suspecté a été arrêté à 22 h 39, après avoir été maîtrisé à l’aide d’un taser par un agent de police.

Le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, a lancé un appel au calme et à la vigilance. "La sécurité des Londoniens est la première de mes priorités", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Signalez s'il vous plaît tout élément suspect à la police. Nous avons tous un rôle vital à jouer en étant les yeux et les oreilles de la police et des services de sécurité et en contribuant à faire en sorte que Londres soit protégée".

Six cents policiers supplémentaires

La présence policière va être renforcée dans les rues de la capitale britannique pour rassurer la population, ont indiqué les forces de l’ordre.

La menace terroriste est à un niveau "sévère" en Grande-Bretagne, et des attaques sont "hautement probables". La police de Londres avait déjà déployé 600 agents armés dans la ville après les récentes attaques survenues en Europe.

Le 7 juillet 2005, Londres avait été frappée par plusieurs attentats-suicides commis par des combattants islamistes dans le métro, notamment une rame qui circulait entre Kings Cross et Russell Square, et dans un bus, tuant 52 personnes.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.