Accéder au contenu principal

JO-2016 : éliminé du 200 m nage libre, Yannick Agnel annonce sa retraite internationale

Yannick Agnel à l'issue de sa série sur le 200 m nage libre, le 7 août 2016 à Rio.
Yannick Agnel à l'issue de sa série sur le 200 m nage libre, le 7 août 2016 à Rio. Gabriel Bouys, AFP

Le champion olympique en titre du 200 m nage libre, le Français Yannick Agnel, n'a pas réussi à dépasser le stade des séries dans cette discipline, dimanche à Rio. Il a annoncé sa retraite internationale après les Jeux.

Publicité

C'était sa dernière course en individuel au plus haut niveau, et elle s'est soldée par un échec cuisant. Le champion olympique du 200 m nage libre, le Français Yannick Agnel, a été éliminé dès les séries de sa distance fétiche aux JO de Rio, dimanche 7 août, et a dans la foulée annoncé qu'il mettrait fin à sa carrière internationale après ces olympiades.

"Comme je savais que ça allait être ma dernière course en individuel à l'international, je me suis donné à fond, je suis triste que ça ne passe pas", a-t-il commenté, clairement affecté, après avoir signé le 19e temps des séries (1'47"35). "Je suis déçu, extrêmement déçu, mais j'ai tout donné. J'ai fait tout ce que j'ai pu, je savais que ce serait dense et qu'il faudrait nager en 1'46 pour passer."

La motivation semble manquer au triple médaillé des JO de Londres pour poursuivre sa carrière internationale. "Vu les quatre dernières années que je viens de passer, si je m'en retape encore quatre comme ça, vous allez me retrouver entre quatre planches. Donc, il ne vaut mieux pas", a expliqué le nageur de 24 ans.

En 2012 à Londres, Yannick Agnel avait remporté l'or non seulement sur 200 m nage libre, mais aussi avec le relais 4x100 m nage libre, ainsi que l'argent sur 4x200 m nage libre.

Quatre années difficiles depuis Londres

L'année suivante, il a rompu brutalement avec son mentor depuis sept ans à Nice, Fabrice Pellerin, et n'a jamais retrouvé depuis le niveau de performances qui a fait de lui un champion exceptionnel.

Après avoir songé à arrêter, il a opté pour l'aventure américaine avec le mentor de Michael Phelps, Bob Bowman, à Baltimore. Trois mois plus tard, il devenait champion du monde à Barcelone, avant de déchanter, alors que la méthode américaine ne lui convenait pas. En septembre 2014, il est rentré en France pour se poser à Mulhouse, avec Lionel Horter.

Agnel a été très perturbé émotionnellement par la disparition tragique, le 9 mars 2015, de Camille Muffat, avec qui il s'est entraîné durant dix ans et qui avait été sacrée championne olympique en 2012 sur 400 m nage libre.

"Vous ne pouvez pas imaginer à quel point ça a été difficile ces quatre dernières années. J'ai vécu des moments de bonheur qui m'ont sauvé la peau, mais sportivement, ça n'a pas été une mince affaire", a-t-il souligné.

Agnel n'en a pas fini pour autant avec les Jeux de Rio. Il doit prendre le départ du relais 4x200 m nage libre, mardi.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.