Découvertes

"Pokémon Go" a rapporté plus de 180 millions d'euros en seulement un mois

Sortie le 7 juillet, l'application "Pokémon Go" a battu des records de popularité.
Sortie le 7 juillet, l'application "Pokémon Go" a battu des records de popularité. NIANTIC,YOUTUBE

En à peine un mois, l'application de Niantic aurait rapporté plus de 200 millions de dollars (180 millions d'euros), pulvérisant ainsi des records de rentabilité pour une application mobile.

Publicité

Cela fait à peine un mois que nous nous sommes transformés en horde de zombies hypnotisée par les écrans de téléphones portables sur lesquels s'affichent, au gré de nos déplacements, des Pokémons à capturer.

VOIR AUSSI : Quand la réalité augmentée redéfinit la notion de propriété

Un petit mois durant lequel le jeu en réalité augmentée développé par l'américain Niantic aurait généré près de 200 millions de dollars en revenus nets. C'est la plate-forme de suivi d’application Sensor Tower qui dévoile cette estimation.

Si le jeu est disponible gratuitement, c'est bien sa "boutique" qui rapporte gros à l'éditeur du jeu, créé au sein de Google et dont The Pokémon Company et Nintendo sont entrés au capital. En effet, addiction oblige, les joueurs à court de Pokéballs ou désireux de s'offrir un incubateur à œuf supplémentaire ont la possibilité de faire les emplettes vituelles en utilisant de vrais euros (transformés instantanément en Poképièces). 

Bientôt, d'autres sources de revenus devraient faire leur apparition dans l'écosystème Pokémon Go. Niantic aurait déjà expérimenté un système de paiement pour les petits commerces qui souhaitent attirer les clients avec une forte concentration de Pokémons, comme le rapporte Le Figaro.

Plus fort que "Clash Royal"

Lors de sa sortie en janvier 2016, "Clash Royal" avait battu un record en terme de chiffre d'affaires généré durant son premier mois d'exploitation. Mais "Pokémon Go" l'a tout simplement pulvérisé, notamment grâce à sa sortie au Japon mi-juillet.

Marchés encore vierges

Si le nombre de joueurs de "Pokémon Go" a commencé à baisser, l'application reste tout de même en tête des téléchargements sur l'AppStore. 

D'ailleurs, la folie n'est peut-être pas tout à fait terminée : le jeu est finalement sorti ce week-end à Singapour et dans 14 autres pays d'Asie et d'Océanie, où pourraient bien se trouver des millions de nouveaux fans potentiels. À savoir aussi qu'il n'a pas encore été lancés sur les marchés titanesques que représentent l'Inde et la Chine. Si des restrictions draconiennes, concernant notamment les données GPS, n'empêchent pas ces deux nations d'avoir elles aussi ses maîtres Pokémon.

– Retrouvez l'article de Stan Schroeder sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine