AÉRONAUTIQUE

Le Royaume-Uni ouvre une enquête contre Airbus pour corruption

Un Airbus A350 se prépare à atterrir au salon aéronautique de Farnborough au Royaume-Uni.
Un Airbus A350 se prépare à atterrir au salon aéronautique de Farnborough au Royaume-Uni. Adrian Dennis, AFP

L'organe chargé de la lutte contre les délits et crimes économiques au Royaume-Uni a ouvert une enquête contre Airbus pour corruption. L'affaire porte sur l'utilisation par l'avionneur européen d'intermédiaires à l'étranger.

Publicité

Le Royaume-Uni a ouvert une enquête criminelle à l'encontre du groupe Airbus, concernant des soupçons de corruption, a indiqué dimanche 7 août l'organe britannique chargé de la lutte contre la corruption, appelé Serious Fraud Office (SFO).

"Ces allégations portent sur des irrégularités concernant des consultants tiers", a indiqué le SFO dans un communiqué.

L’avionneur européen Airbus a confirmé de son côté ces informations. Le SF0 "a ouvert une enquête sur des soupçons de fraude, pots-de-vin et corruption dans l'activité de l'aviation civile d'Airbus", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Certaines inexactitudes", admet Airbus

L'affaire porte sur l'utilisation par Airbus d'intermédiaires à l'étranger. L'agence britannique de crédit à l'exportation, UK Export Finance (Ukef), avait annoncé en avril avoir transmis au SFO un dossier concernant Airbus. En avril, le groupe avait fait lui-même état de "certaines inexactitudes" dans des demandes de garanties de crédit à l'exportation auprès de l'Ukef.

Face à ces soupçons d'irrégularités, l'agence britannique de crédit à l'exportation avait annoncé la suspension de son soutien aux transactions d'Airbus, une décision suivie par les agences françaises et allemandes. .

Un porte-parole du SFO a déclaré qu'aucune autre information ne serait rendue publique avant l'aboutissement de l'enquête. Airbus est la plus importante compagnie aéronautique commerciale au Royaume-Uni et son bénéfice net s'est envolé de 15 % au premier semestre. Son résultat net semestriel a atteint 1,76 milliard d'euros.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine