Découvertes

On sait enfin pourquoi on ne croise que des Roucools et des Rattatas dans "Pokémon Go"

Embarquement imminent des trois espèces les plus pourries du jeu : Roucool, Rattata, et Nosferapti.
Embarquement imminent des trois espèces les plus pourries du jeu : Roucool, Rattata, et Nosferapti. Capture d'écran YouTube

Tous les joueurs de "Pokémon Go" le savent : la probabilité de tomber sur un Rattata ou sur un Roucool est aussi grande que celle de croiser des crottes de chien dans la rue. Mais sait-on pourquoi ? Le Youtubeur Nixolas a sa petite idée.

Publicité

Soyons honnête : les hautes herbes de Bourg Palette sont plus riches en Pokémons rares que le carrefour en bas de chez nous. Sans le moindre doute, on peut affirmer que chaque joueur de Pokémon Go rentre toujours chez lui le sac plein de Roucools, de Piafabecs, de Rattatas et de Nosferaptis... qu'il transfère inlassablement au Professeur Willow pour récolter de précieux bonbons.

VOIR AUSSI : "Pokémon Go" a rapporté plus de 180 millions d'euros en seulement un mois

Mais au fait, pourquoi ? Pourquoi tant de Roucools, de Rattatas ? Armé de ses compétences en images de synthèse, le Youtubeur Nixolas a émis une hypothèse à laquelle Mashable FR souscrit totalement : ces Pokémons que l'on croise si souvent seraient tout simplement largués par avion-cargo, façon pesticide, dans les champs de maïs.

On espère juste qu'ils sont en vie, vu l'atterrissage qu'ils subissent.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine