Découvertes

Les ruines d’un théâtre du XIXe siècle découvertes sous Times Square

Creative Commons

Lors des travaux destinés à transformer l'ancienne boutique Toys 'R' Us de Times Square en gigantesque Gap, les marteaux-piqueurs sont tombés sur de bien vieilles pierres : celles de l'Olympia Theatre, l'une des premières scènes de Broadway.

Publicité

Manhattan, 1895. Un majestueux théâtre, l’Olympia, ouvre ses portes à l’angle de Broadway et de la 44ème, au cœur de Times Square, centre névralgique de l’île newyorkaise. À cette époque, il est le second établissement dédié aux arts de la scène à s'installer dans ce que l'on surnommera plus tard le Theatre District.

VOIR AUSSI : Un historien prétend avoir trouvé des bombes nucléaires nazies dans des galeries souterraines

C’est l’impressario Oscar Hammerstein I, grand-père du célèbre Oscar Hammerstein II, librettiste, auteur et producteur de comédies musicales américain, qui fait construire cet établissement divisé en deux parties, le Lyric et le Music Hall. Le soir s’y rassemble la haute société de la grosse Pomme ; si elle ne s’y rend pas pour assister aux performances d’artistes venus des quatre coins du pays et même d’Europe, elle y boit un cocktail sur le rooftop ou lance quelques boules de bowling dans l’une de ses salles de jeu.

1915. Le grand bâtiment de pierre grise est racheté et devient, d’un côté, un cinéma, le Criterion Movie Theatre, et de l’autre, un nightclub, baptisé l’International Casino. Vingt ans plus tard, après avoir encore pris d’autres identités, le buldozer finit par avoir raison de sa structure d’origine et relègue ce lieu de faste au rang de souvenir sur de vieilles cartes postales.

Tapi sous les couches de béton

Un souvenir qui semble pourtant avoir laissé quelques traces bel et bien concrètes aujourd’hui. En juin dernier, alors que les travaux destinés à transformer le magasin de jouets Toys ‘R’ Us (une institution de Times Square fermée en décembre pour cause de loyer trop onéreux) en immense flagship Gap battent leur plein, les ouvriers tombent, dans les sous-sols, sur quelques étranges vestiges : ceux de l’Olympia, pionnier de Broadway. 

"L’une des scènes se trouvait exactement là où ont été découverts ces vestiges"

Howard Sherman, directeur artistique et chroniqueur de théâtre, a rapidement eu vent de la découverte et a demandé à accéder au chantier. De son expédition, il a rapporté quelques clichés. 

"Bien que nous n’ayons pas énormément de détails pour identifier avec certitude à quoi correspondent ces structures, nous avons pu nous aider d’un plan de l’ancien bâtiment que nous a fourni l’un des arrières-arrières-petit fils d’Oscar Hammerstein I", a-t-il confié à Mashable FR. "On a constaté que l’une des scènes se trouvait exactement là où ont été découverts ces vestiges".

Démolition certaine

Malheureusement, il y a peu de chances pour que ces rares traces du passé – dans une ville en constante mutation où elles ne subsistent que rarement – incitent à une quelconque réhabilitation ou soient même tout simplement conservées. "Pour être franc, elles n’ont jusqu’à présent suscité aucun intérêt. Pour preuve, certains de ces murs retrouvés ont déjà été dégradés ou en partie démolis", a poursuivi Howard Sherman.

Qu'importe. En surgissant des entrailles du bâtiment, les fantômes des acteurs et autres performeurs d'un New York en crinoline auront tout de même eu droit à leur dernière heure de gloire.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine