Accéder au contenu principal

Emery, Gourcuff, Gourvennec et Favre : quatre coachs pour réveiller la Ligue 1

À peine arrivé, Unai Emery, le nouvel homme fort du PSG, a déjà réussi à transformer ses joueurs.
À peine arrivé, Unai Emery, le nouvel homme fort du PSG, a déjà réussi à transformer ses joueurs. Samuel Kubani, AFP

D'Unai Emery à Lucien Favre, en passant par Jocelyn Gourvennec et Christian Gourcuff, France 24 s'est penché sur ces quatre entraîneurs ambitieux et adeptes du beau jeu, alors que la Ligue 1 doit reprendre ses droits vendredi.

Publicité

Entre l’arrivée de l’Espagnol Unai Emery au PSG, la prise de fonction de l’Helvète Lucien Favre à Nice, le retour de Christian Gourcuff au chevet de Rennes et l’espoir de renaissance suscité du côté de Bordeaux par la signature de Jocelyn Gourvennec, un vent de nouveauté souffle sur les bancs de la Ligue 1, qui reprend vendredi.

Comment ne pas commencer cette revue d’effectif par celui qui aura le plus de pression cette saison, c'est-à-dire par le charismatique Unai Emery ? L’ex-stratège du FC Séville, connu pour dépenser autant d’énergie en gesticulant sur son banc que ses milieux pour récupérer le ballon, a remplacé Laurent Blanc, pourtant triple champion de France en titre avec le PSG.

Sa mission ? Lancer un nouveau cycle après le départ de Zlatan Ibrahimovic, l’icône suprême du PSG version Qatar, et inculquer sa haine de la défaite à une équipe qui reste sur trois échecs consécutifs en quarts de finale de la Ligue des champions.

>> À lire sur France 24 : Ben Arfa, Menez, Gomis... Ces joueurs qui feront la Ligue 1 cette saison

Vainqueur de Ligue Europa trois fois de suite avec le club andalou, Unai Emery, un passionné perfectionniste, semble avoir déjà contaminé ses joueurs, dont l’objectif principal reste cette insaisissable C1. Lors des matches de préparation, le PSG a montré un visage séduisant en exerçant un pressing tout terrain et un jeu direct aussi létal que spectaculaire. Lors du Trophée des champions, les Lyonnais ont eu un aperçu de cette évolution avant d'en payer le prix fort (4-1).

Deux Gourcuff au Stade Rennais

À Rennes, les supporteurs les plus fidèles, à qui l’on promet pourtant chaque saison monts et merveilles, attendent un titre depuis 1971. Pour conjurer le sort, les Rouge et Noir ont confié les clés du club à Christian Gourcuff, un esthète du football bien connu en Bretagne. S’il a accompli sa plus belle œuvre du côté du rival lorientais, qui lui doit aujourd’hui d’être un pensionnaire de Ligue 1 respecté pour son beau jeu, Christian Gourcuff restait sur une expérience amère à Rennes, qu’il a avait déjà entraîné en 2001-2002.

Jean-François Monier,AFP

Le technicien breton, adepte du 4-4-2 et du jeu de possession, n’a pas hésité à quitter la sélection algérienne pour s’offrir cette revanche sur le passé et conquérir le public exigeant du Roazhon Park. Pour mener à bien son projet, il aura à disposition un effectif intéressant, composé de joueurs expérimentés et de jeunes pousses prometteuses. Il aura surtout l’occasion de relancer définitivement la carrière de son fils, Yoann, au club depuis la saison dernière.

Gourvennec au révélateur bordelais

Les débuts d’un autre entraîneur breton, plus jeune, seront observés de très près au cours des premières journées de championnat. Il s’agit de ceux de Jocelyn Gourvennec, le technicien le plus prometteur du football français, qui a quitté l’En Avant Guingamp pour s’assoir sur le banc des Girondins de Bordeaux, bien plus exposé.

Nicolas Tucat, AFP

Après avoir accompli des miracles avec un effectif limité en Côtes-d'Armor (il a remporté la Coupe de France en 2014 et disputé un 16e de finale en Ligue Europa avec les Guingampais), l’ancien meneur de jeu va avoir l’occasion de s’exprimer à la tête d’un club plus réputé, mais en perdition depuis quelques saisons.

Pour faire revenir au stade un public nostalgique d’un passé glorieux, mais qui s’est terriblement ennuyé ces dernières années, il pourra compter sur des renforts de qualité avec les anciens internationaux français Jérémy Ménez et Jérémy Toulalan.

Favre, un apôtre du football offensif

Du côté de l’OGC Nice, les départs combinés de l’entraîneur-bâtisseur Claude Puel, combiné à ceux du capitaine Nampalys Mendy, du buteur Valère Germain et de la star Hatem Ben Arfa, ont laissé un grand vide. Pour le combler, les dirigeants azuréens ont réussi à attirer dans leurs filets le technicien suisse Lucien Favre qui s’est illustré en Bundesliga, notamment à la tête du Borussia Mönchengladbach.

Jean Cristophe Magnenet, AFP

Longtemps convoité par l’OM, Lucien Favre est précédé d’une réputation flatteuse et nullement usurpée. Cet apôtre du football offensif a été un temps pressenti pour remplacer Pep Guardiola au Bayern Munich. À Nice, il aura pour tâche d’assurer la transition avec l’ère Puel (Nice avait terminé l’exercice précédent à la 4e place à deux points du podium), en s’appuyant sur un effectif rajeuni et pétri de talent.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.