Accéder au contenu principal
CANADA

Canada : la police abat un sympathisant de l'EI lié à une "menace terroriste potentielle"

Des policiers à Toronto, en juin 2010.
Des policiers à Toronto, en juin 2010. Chip Somodevilla, Getty Images, AFP (archives)
3 mn

Un Canadien connu des autorités pour son soutien au groupe jihadiste État islamique (EI) a été abattu chez lui dans l'Ontario, mercredi, lors d’une opération de la police. Cette dernière évoque une "menace terroriste potentielle".

Publicité

Son arrestation pour son soutien affiché à l'organisation jihadiste État islamique (EI) et son contrôle judiciaire n’ont apparemment pas entamé sa détermination à perpétrer un acte terroriste. C'est un raid de la police canadienne, mercredi 10 août, qui a mis un terme définitif aux ambitions terroristes d’Aaron Driver. Selon un membre de sa famille, le jeune Canadien de 24 ans a été abattu à son domicile dans la localité de Strathroy, dans l’Ontario (est), alors qu’il s’apprêtait à actionner un engin explosif.

La police s'est contentée de déclarer avoir agi sur la base d'une "information crédible indiquant une menace terroriste potentielle".

"Un suspect a été identifié et les mesures appropriées ont été prises afin de s'assurer qu'il n'y ait aucun danger pour la sécurité publique", avait auparavant indiqué la Gendarmerie royale du Canada (police fédérale) sans donner plus de détails.

Originaire de Winnipeg, dans le centre du pays, Aaron Driver avait été arrêté l'an dernier pour son soutien affichée à l'EI sur les réseaux sociaux, puis libéré en février dernier et placé sous un strict contrôle judiciaire, ont indiqué les médias locaux.

 

Le jeune homme avait interdiction de quitter la petite localité de Strathroy, à 200 km à l'ouest de Toronto, là où la police est intervenue accompagnée d'une unité de l'armée, selon les images diffusées tard mercredi soir.

Il aurait déclenché un premier engin explosif qui l'aurait blessé ainsi qu'une autre personne, et c'est quand il s'apprêtait à actionner un deuxième engin que la police l'aurait abattu, a rapporté la chaîne publique CBC.

Selon CTV News, citant un document confidentiel, le jeune homme prévoyait de déclencher un engin explosif dans un endroit fréquenté par de nombreuses personnes, comme un aéroport ou un centre commercial.

Suspect ciblé dès 2014

"Le gouvernement surveille avec vigilance toutes les menaces potentielles et des mesures solides sont en place pour y répondre", a assuré le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale.

Aaron Driver avait été ciblé par les services de renseignement dès l'automne 2014, juste après les attaques successives au Québec et dans la capitale fédérale Ottawa perpétrées par des jeunes radicalisés aux idées jihadistes. Deux membres des forces armées avaient été tués.

Au lendemain de l'attentat de Nice, qui a fait 85 morts le 14 juillet, le Premier ministre canadien Justin Trudeau avait réaffirmé sa volonté de "combattre le terrorisme sous toutes ses formes".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.