Accéder au contenu principal

L'incroyable histoire de Julius Yego, l'athlète kényan qui s'entraînait en regardant YouTube

Franck Fife, AFP

Le sportif kényan sacré champion du monde de javelot en 2015 et favori pour les JO de Rio s'est formé en autodidacte, sans entraîneur, en consultant les vidéos YouTube de grands lanceurs. Un parcours détonnant qui lui vaut le surnom de "YouTube Man".

PUBLICITÉ

Cheptonon. Un petit village dans la province de la Grande Vallée du Rift à l'est du Kenya. C'est là, à 280 kilomètres de Nairobi que Julius Yego a grandi et développé son amour du javelot.

VOIR AUSSI : Les 10 sportifs français à suivre aux Jeux olympiques de Rio

"Quand vous n'avez pas les équipements, vous improvisez"

La star olympique championne du monde en 2015, qui représente le Kenya aux Jeux olympiques de Rio cette année, revient de loin et il nous raconte son histoire dans une vidéo pour GoPro diffusée sur YouTube. Une plateforme qui lui aura été très inspirante pour ses entraînements. Si vous en doutiez encore, c'est définitif : YouTube est bien un catalyseur de talents.

Fils de fermier, élévé dans un village sans eau ni éléctricité, Julius Yego s'intéresse dès son enfance au lancer de javelot en bricolant de petites lances faites de branches d'arbres. "On allait dans la brousse en chercher, on en coupait et on les posait ensuite quelque part pour qu'elles sèchent", explique le sportif dans sa vidéo.

Au fur et à mesure de ses lancers, Julius Yego enchaîne les progrès et décide de poursuivre sur sa lancée. Confronté à l'absence d'infrastructures sportives, il a alors l'idée d'utiliser YouTube pour regarder les vidéos de grands sportifs. Depuis le cybercafé, il étudie leurs entraînements qu'il reproduit ensuite tout seul. "J'ai gardé confiance et j'ai pris ma vie en main", assure Julius Yego. "Quand vous n'avez pas les équipements nécéssaires, vous essayez d'improviser avec ce que vous avez."

Des années plus tard, les efforts ont fini par payer. En 2014, Julius Yego gagne les Jeux africains. Puis, vient la médaille d'or aux Jeux du Commowealth en 2014 et le sacre comme champion du monde l'année suivante, avec un lancer de 92 mètres. Une performance historique dans une discipline qu'on savait jusqu'alors surtout dominée par des athlètes venus d'Europe de l'Est ou de Scandinavie. 

Cette fois encore, les yeux du Kenya sont rivés sur leur héros, qu'ils souhaitent voir réaliser un nouvel exploit. Réponse le 17 août.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.