ÉTATS-UNIS

États-Unis : violences à Milwaukee après la mort d'un Afro-Américain abattu par la police

Une station essence incendiée par les manifestants à Milwaukee, le 14 août 2016.
Une station essence incendiée par les manifestants à Milwaukee, le 14 août 2016. Darren Hauck, AFP

Milwaukee, aux États-Unis, a connu une deuxième nuit consécutive de tensions après la mort samedi d'un jeune afro-américain, tué par la police. Un homme, blessé par balles, a été conduit à l'hôpital. La garde nationale a été mobilisée.

Publicité

Deuxième nuit de violences dans un quartier noir de Milwaukee. Cette ville du nord des États-Unis a été ce week-end le théâtre d'échauffourées au cours desquelles une personne a été touchée par des tirs, après la mort samedi 13 août d'un Afro-Américain armé tué par la police.

Les manifestations ont débuté dimanche par de petits groupes pacifique,s mais les autorités ont ensuite tenté de disperser la foule après que des coups de feu ont retenti et des projectiles ont été jetés. Les violences ont opposé une vingtaine de policiers à une centaine de manifestants.

La Garde nationale a été mobilisée dimanche par le gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, pour faire face aux manifestations violentes dans le quartier défavorisé de Sherman Park, où des magasins ont été incendiés, des voitures brûlées et des coups de feu tirés samedi.

Les troubles à Milwaukee ont commencé samedi après-midi, après qu'un homme armé eut été abattu par un policier lors d'une course-poursuite consécutive à un contrôle de la route. Après cet incident, la foule s'est rassemblée dans la rue. Des violences se sont produites dans la nuit.

Le candidat républicain à l'élection présidentielle du 8 novembre, Donald Trump, doit tenir mardi un meeting à Milwaukee.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine