Accéder au contenu principal
RIO-2016

JO-2016 : le comité paralympique russe fait appel de sa suspension pour dopage

Arthur Nuzman, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et Paralympiques de Rio, le 5 août 2016.
Arthur Nuzman, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et Paralympiques de Rio, le 5 août 2016. Fabrice Coffrini, AFP
3 mn

La Russie, suspendue des Jeux paralympiques 2016 (du 7 au 18 septembre) à la suite d'un scandale d'État de dopage, a fait appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), lundi. La décision est attendue le 22 août.

Publicité

Le Comité paralympique russe, suspendu par le Comité international paralympique (CIP) à la suite d'un scandale de dopage d'État en Russie, a annoncé lundi 15 août avoir fait appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Selon un communiqué du Comité paralympique russe, son premier vice-président Pavel Rojkov a "déposé le 15 août un appel devant le TAS" et l'audience est prévue le 21 août. "La décision sur la participation de la Russie aux Jeux paralympiques sera prise au plus tard le 22 août à minuit", précise le communiqué.

>> À lire sur France 24 : "Le CIO n'exclut pas la Russie des Jeux olympiques de Rio"

Le CIP avait annoncé le 7 août avoir suspendu le Comité paralympique russe à la suite du scandale de dopage d'État mis au jour par la commission McLaren, le privant ainsi des prochains Jeux paralympiques de Rio du 7 au 18 septembre.

"Notre décision a été basée sur le fait de savoir si la Russie pouvait respecter ses obligations vis-à-vis du Code mondial antidopage. Et la Russie ne remplit pas les critères", avait alors expliqué le président du CIP, Philip Craven.

>> À lire sur France 24 : "Dopage d'État en Russie : derrière le sport, la diplomatie"

Suite à cette suspension, dénoncé par le ministre russe des Sports, VItali Moutko, comme "inhumaine" et "dépassant l'entendement", le Comité paralympique russe s'était dit confiant dans une victoire juridique lui permettant de participer aux Jeux.

"Nous allons défendre notre point de vue selon lequel il faut punir les coupables et acquitter les innocents [...] Je suis certain que nous pourrons faire valoir notre bon droit", avait alors déclaré le président du Comité paralympique russe, Vladimir Loukine.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.