BREXIT

Brexit : un site britannique propose de trouver l’amour… avec un(e) Européen(e)

Capture du site "idbenothingwithouteu" ("je ne serais rien sans l’Union européenne").

"Dévastées" par le Brexit, deux étudiantes britanniques ont lancé un site de rencontres entre "titulaires d’un passeport britannique" et "citoyens européens". Une démarche insolite qui reflète les inquiétudes face à un avenir incertain.

Publicité

Du "love" contre le Brexit. C’est la mission que se sont assignées deux étudiantes britanniques en lançant le site de rencontres "idbenothingwithouteu" ("je ne serais rien sans l’Union européenne"). Leur idée ? Favoriser les rencontres amoureuses entre Britanniques et citoyens européens à l’heure où le Royaume-Uni prépare sa sortie de l’UE.

Sur le site, où les étoiles du drapeau européen forment un cœur, l’internaute en quête d’une âme sœur pro-européenne sélectionne les champs correspondant à sa situation. Par exemple : "je suis titulaire d’un passeport britannique" à la recherche d’"un citoyen européen". L’inscription est gratuite et le site compte déjà plus de 3 000 inscrits. Le succès et surtout l'engouement médiatique autour de "idbenothingwithouteu" ont surpris et ravi les deux jeunes femmes. "Au début, on a lancé ça comme une blague sans vraiment y croire", ont-elles expliqué à France 24.

>> A lire sur France24 : Brexit : ce qui attend le Royaume-Uni et l'Europe

Comment Katy et Chloe ont-elles eu l’idée de lancer un tel site ? "C’était une ou deux semaines après le Brexit et on était complètement déprimées par la hausse des actes racistes, qui a suivi en Angleterre et au pays de Galles, alors qu’on a plein d’amis étrangers", répondent en chœur les deux jeunes femmes qui étudient la publicité à Brixton, dans le sud de Londres. "On s’est dit qu’il y avait besoin de plus d’amour au Royaume-Uni", ajoutent-elles en riant. "Let’s stay together" ("Restons ensemble"), peut-on ainsi lire sur leur site qui surfe avec humour sur la métaphore amoureuse pour parler du couple Royaume-Uni/Union européenne.

"Positif et rafraîchissant"

À ce stade, le nombre de "citoyens européens" inscrits surpasse largement celui des "titulaires d’un passeport britannique". Un ratio que les créatrices du site trouvent "triste" même si "cela peut encore changer", selon elles.

George, un Londonien de 25 ans, fait, lui, partie des Britanniques inscrits sur le site : "C’est une démarche positive et rafraîchissante dans un contexte incroyablement déprimant. Je me suis inscrit pour montrer qu’il y avait des Britanniques qui aimaient toujours l’Europe et ce qu’elle représente", a-t-il confié à France 24, précisant toutefois ne pas être à la recherche de quelqu’un.

La création de ce site de rencontres insolite reflète les nombreuses inquiétudes des Britanniques. Ils sont en effet toujours dans le flou quant à la possibilité qu'ils auront, une fois le Brexit effectif, de vivre et de travailler dans un pays européen. Dans le doute, certains ont déjà demandé la nationalité d'un autre État membre. Mais pour parer à d'éventuelles difficultés, le mariage à un(e) Européen(ne) pourrait être une autre option.

>> À lire France 24 : "Les défis qui attendent Theresa May"

Pour les internautes qui n’auraient pas compris la démarche second degré de "idbenothingwithouteu", un encart met les choses au clair sur leur site en spécifiant noir sur blanc : "Pas de mariage forcé ici. Pas de triche. Juste de l’amour. Nous voulons seulement vous aider à trouver l’heureux(se) élue".

Le Brexit, une façon comme une autre de trouver l’âme sœur en somme... Mais cela fonctionne-t-il ? Katy et Chloe n’ont pas encore eu vent de rencontres grâce à leur site. Mais, elles espèrent bien être invitées à un mariage éventuel.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine