Accéder au contenu principal

France : huit blessés graves après un accident de TER près de Montpellier

Les secours près d'un TER accidenté à Saint-Aunès, près de Montpellier, le 17 août 2016.
Les secours près d'un TER accidenté à Saint-Aunès, près de Montpellier, le 17 août 2016. Sylvain Thomas, AFP

Un arbre tombé sur une voie ferrée à la suite d'un violent orage a provoqué, mercredi, un accident de train près de Montpellier, dans lequel huit personnes ont été grièvement blessées.

PUBLICITÉ

Un orage serait à l'origine de l'accident. Un TER a percuté à 140 km/h un arbre tombé sur la voie, mercredi 17 août, près de Saint-Aunès, à l'est de Montpellier. Huit personnes ont été "grièvement blessées", dont une prise en charge "en urgence absolue", selon les pompiers.

Le train, qui reliait Nîmes à Montpellier avec 219 passagers à bord, a percuté un arbre déraciné lors d'un gros orage de grêle qui s'est abattu en début d'après-midi, ont précisé les secours. Le conducteur, qui fait partie des blessés légers, "est particulièrement choqué", selon la SNCF.

Le TER, qui n'a pas déraillé, présentait un impact frontal et sur le côté gauche de la voiture de tête, a décrit Christophe Risdorfer, le directeur départemental des services d'incendie et secours de l'Hérault. D'importants moyens de secours ont été mobilisés, avec des hélicoptères et quelque 80 pompiers. Selon la SNCF, "l'accès est très compliqué, avec notamment de gros grêlons".

Une partie des blessés et l'ensemble des passagers du train ont été évacués à la salle des fêtes de Saint-Aunès, avant d'être acheminés par bus vers la gare de Montpellier pour reprendre leur voyage.

Parmi eux, Justine, 24 ans, originaire du Luxembourg, et Virginie, 35 ans, originaire de Nîmes, étaient encore sous le choc. Les deux jeunes femmes étaient assises à l'avant du train. "On était dans le train lorsque des grêlons de la taille d'une balle de ping-pong sont tombés, puis on a entendu comme une explosion, le train a tremblé pendant quelques secondes et puis j'ai vu des gens qui avaient la tête en sang", raconte Justine.

À une centaine de mètres du lieu de l'accident, les agents de la SNCF équipés de tronçonneuses tentaient de dégager les voies ferrées encombrées par le tronc d'arbre et ses branchages. L'arbre a ensuite été dégagé et le TER accidenté devait être remorqué par une motrice diesel. La circulation des trains, totalement interrompue sur ce tronçon, devait reprendre sur une voie dans la soirée, la SNCF espèrant un retour à la normale du trafic jeudi matin.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.