ALLEMAGNE

Arrestation en Allemagne : la piste d'un attentat en préparation non avérée

Des policiers devant de l'appartement du suspect arrêté le 17 août à Eisenhüttenstadt (Allemagne).
Des policiers devant de l'appartement du suspect arrêté le 17 août à Eisenhüttenstadt (Allemagne). Patrick Pleul, DPA, AFP

Un Allemand de 27 ans, soupçonné de stocker des explosifs dans le but de perpétrer un attentat, a été arrêté mercredi. La police a ensuite annoncé que les soupçons n'étaient pas confirmés.

Publicité

La police allemande fait marche arrière. Ses forces spéciales avaient arrêté, mercredi 17 août à Eisenhüttenstadt (est), un homme de 27 ans soupçonné de "préparer un attentat aux explosifs" mais, plus tard dans la journée, elles ont reconnu que les perquisitions au domicile du suspect s'étaient avérées infructureuses.

"Les soupçons ne se sont pas confirmés", a admis un porte-parole de la police de Francfort-sur-l'Oder. Et d'ajouter : "Nous n'avons trouvé aucun objet dangereux dans l'appartement". Tout au plus, les policiers ont découvert "une petite quantité de matériel pyrotechnique, similaire à ce qu'on utilise pour la Saint-Sylvestre", soirée où les Allemands tirent traditionnellement des feux d'artifice.

Une porte-parole du gouvernement régional du Brandebourg, région d'Eisenhüttenstadt, avait annoncé que "selon des témoins, le suspect se serait converti à l'islam". Certains médias avaient même évoqué une cible possible, un festival à Eisenhüttenstadt, qui doit se tenir du 26 au 28 août.

Ce n'est pas la première fois que le pays connaît ce genre de fausse alerte. L'Allemagne a été ébranlée en juillet par deux attaques revendiquées par l'organisation État islamique (EI) : un attentat-suicide commis par un Syrien de 27 ans, débouté de sa demande d'asile, qui a fait 15 blessés, et une attaque à la hache perpétrée par un demandeur d'asile afghan de 17 ans, qui a fait cinq blessés.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine