Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Royaume-Uni : baisse du nombre de chômeurs inscrits après le Brexit

Une agence pour l'emploi située à l'est de Londres, le 20 juillet 2016.
Une agence pour l'emploi située à l'est de Londres, le 20 juillet 2016. Daniel Leal-Olivas, AFP
2 mn

Contrairement aux sombres prévisions, les chiffres du chômage de juillet publiés mercredi montrent un recul du nombre de demandeurs d'emploi en Grande-Bretagne malgré le choc économique du Brexit, survenu le 23 juin dernier.

Publicité

Contre toute attente, le nombre de demandeurs d'emploi en Grande-Bretagne a baissé en juillet en dépit du choc provoqué par le vote du mois précédent pour la sortie du pays de l'Union européenne, montrent les statistiques officielles publiées mercredi 17 août.

L'institut national de la statistique, l'ONS, a fait état d'une diminution de 8 600 du nombre de chômeurs le mois dernier, après une hausse de 900 en juin.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 9 500 des effectifs du chômage en juillet.

Une enquête publiée le 5 août par un institut représentant le secteur du recrutement suggère que la baisse des embauches à durée indéterminée a été en juillet la plus forte depuis 2009.

Chiffres publiés trois semaines après le Brexit

La Banque d'Angleterre prévoit quant à elle une nette remontée du chômage en raison des incertitudes créées par la victoire des partisans du Brexit au référendum du 23 juin.

Les chiffres de juillet publiés mercredi ont été calculés sur la base des données disponibles au 14 juillet, soit trois semaines après le scrutin, et pourraient donc n'intégrer qu'en partie l'impact de celui-ci, ont prévenu des économistes. Les statistiques de l'ONS montrent aussi que le taux de chômage en Grande-Bretagne est resté stable sur la période avril-juin à 4,9 %, comme attendu par le consensus.

Parallèlement, les rémunérations, primes et bonus inclus, ont augmenté de 2,4 % en rythme annuel sur le trimestre, contre +2,3 % sur les trois mois à fin mai, un chiffre lui aussi conforme aux attentes.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.