Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Afrique

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed dévoile son gouvernement

© Fethi Belaid, AFP | Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed a formé son nouveau gouvernement, le 20 août 2016.

Vidéo par Sandro LUTYENS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/08/2016

Le nouveau Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a dévoilé samedi la liste des membres de son gouvernement d'union, rajeuni et composé de huit femmes. Il a promis la mise en œuvre de réformes économiques.

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a annoncé samedi 20 août la composition de son gouvernement, avec entre autres le maintien à leur poste des ministres sortants des Affaires étrangères et de la Défense et l'arrivée aux Finances d'une femme, Lamia Zribi.

Youssef Chahed avait été nommé à la tête du gouvernement par le président Beji Caïd Essebsi il y a près de trois semaines après la démission le mois dernier d'Habib Essid, qui avait perdu un vote de confiance au Parlement. Depuis le nouveau Premier ministre a multiplié les concertations avec le parti islamiste Ennahda et la formation laïque Nidaa Tounès, soutien du président, pour constituer son équipe gouvernementale.

La composition du gouvernement doit maintenant franchir l'étape clé du vote de confiance des députés. Ennahda, première formation représentée à l'Assemblée des représentants du peuple, et Nidaa Tounes détiennent ensemble la majorité des sièges.

La promesse de nouvelles réformes économiques

Haut responsable de Nidaa Tounès et proche du président, Youssef Chahed, 41 ans, a promis de former un cabinet capable de mettre en œuvre les réformes économiques qui ont pris du retard ces dernières années, mais certains observateurs estiment déjà qu'il pourrait manquer du soutien politique nécessaire.

"Notre pays traverse une période très délicate et nous n'avons pas le droit de décevoir le peuple tunisien. J'appelle tous les Tunisiens et les partis à soutenir ce gouvernement", a-t-il déclaré à la presse samedi au palais présidentiel de Carthage.

Le nouveau gouvernement d’union, plus jeune, comprend aussi huit femmes. Il réunit des membres de Nidaa Tounes, d'Ennahda et d'autres formations politiques ainsi que des figures de l'opposition, des personnalités considérées comme indépendantes et des proches du puissant syndicat UGTT.

>> À lire sur France 24 : Youssef Chahed, un "jeune" à la tête du gouvernement tunisien

Lamia Zribi au ministère de l’Économie

Alors que Marouane El Abassi, économiste à la Banque mondiale, était donné favori pour le portefeuille des Finances, Youssef Chahed lui a préféré Lamia Zribi, une ancienne secrétaire d'État à l'Investissement et au Développement qui présidait depuis trois mois la Banque de financement des PME tunisienne. La nouveauté provient également du ministère de la Justice où a été nommé Ghazi Jeribi.

Le portefeuille de l'Intérieur reste confié à Jedi Majdou, celui de la Défense à Farhat Horchani et celui des Affaires étrangères à Khemaies Jhinaoui, de même que celui de l'Éducation à Néji Jelloul.

Youssef Chahed et son gouvernement ont hérité d'une situation économique délicate : trois attentats importants revendiqués par des groupes jihadistes l'an dernier ont fait chuter l'activité du tourisme, un secteur clé pour le pays. Le chômage quant à lui a progressé, atteignant 15% de la population et bien plus chez les jeunes.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 20/08/2016

  • TURQUIE

    Éviction d’Habib Essid : "La Tunisie peut tout à fait sombrer dans une nouvelle impasse politique"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Qui est Youssef Chahed, le nouveau Premier ministre tunisien ?

    En savoir plus

  • TOURISME

    Dans un climat de peur des attentats, la désaffection des touristes français pour l'Afrique du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)