Accéder au contenu principal

JO-2016 – Jour 15 : le Brésil de Neymar sacré en football, la France frustrée

La Seleçao a remporté son tout premier titre olympique en football chez les hommes.
La Seleçao a remporté son tout premier titre olympique en football chez les hommes. Vanderlei Almeida, AFP

Loin de l'athlétisme ou de la natation, les Brésiliens ont vibré, samedi soir, pour la finale du tournoi olympique de football. Le Brésil de Neymar a décroché un titre historique pour la Seleçao en battant l'Allemagne aux tirs aux buts.

Publicité

envoyé spécial à Rio de Janeiro (Brésil)

Aux JO, une fois n'est pas coutume, le football a pris le pas sur tout le reste. Samedi 20 août, à Rio de Janeiro, tout le Brésil a retenu son souffle, alors que sa Seleçao affrontait l'Allemagne en finale du tournoi olympique. Une ambiance de folie au Maracaña, un suspense incroyable, et une séance de tirs aux buts étouffante, conclue victorieusement par le capitaine brésilien Neymar (1-1, 5 tab à 4) ; il y avait absolument tout dans cette finale de foot, qui fera date dans l'histoire des Jeux olympiques.

Si, depuis le début de ces JO de Rio, le Brésil n'a vibré qu'aux exploits d'Usain Bolt et de ses propres athlètes, il l'a toujours fait avec une incomparable ferveur. Et le bouillant Maracaña a fait plus que son job, samedi soir, en offrant à ses champions une ovation assourdissante de près d'un quart d'heure. Un triomphe légitime, puisque les Brésiliens ont enfin réussi à effacer une anomalie de l'Histoire. Cinq fois vainqueurs de la Coupe du monde et détenteurs de huit succès en Copa America, ils n'avaient jamais réussi à décrocher l'or olympique malgré trois finales, dont la dernière en 2012.

L'argent pour les féminines, en attendant les Experts

Enfin, difficile de refermer la parenthèse foot sans évoquer la belle médaille de bronze remportée par le Nigeria, qui s'est imposé face au Honduras dans le match pour la troisième place (3-2). Mais bien évidemment, les JO, c'est presque tout sauf du foot, et pour voir du bleu, il fallait regarder à l'extérieur du Maracaña ce samedi soir.

Journée paradoxale pour le clan français, qui a décroché plusieurs médailles mais aussi accumulé les frustrations. La plus grosse, sans doute, sera à surmonter par les handballeuse de l'équipe de France. Face à la Russie en finale, elles ont longtemps couru après le score, sans jamais réussir à prendre les devants. Et n'ont finalement jamais eu le coffre pour se muer en "Expertes".

Les Bleus abonnés au pied du podium

En boxe aussi, Sarah Ourahmoune rêvait de quitter Rio sur une bonne note. Mais face à la Britannique Nicola Adams, elle a mis trop de temps à se mettre en jambes et a finalement dû se contenter de l'argent. Et cette deuxième place, les Bleus y ont goûté même une troisième fois, grâce au kayakiste Maxime Beaumont, deuxième du K1 200 m en tout début de journée.

Plus amère encore, la délégation française a multiplié les médailles en chocolat, lors de cette avant-dernière journée de compétition à Rio. Au basket, les Braqueuses ont perdu leur finale pour le bronze face à la Serbie (63-70), puis Benjamin Auffret (plongeon à 10 m) et Valentin Prades (pentathlon moderne) ont tous les deux terminé à la quatrième place de leur finale respective. Et en fin de soirée, Gwladys Epangue a connu la même mésaventure en finale des + de 67 kg en taekwondo, en laissant échapper sur le fil une médaille de bronze  pourtant à sa portée.

Les États-Unis trustent les relais

Le stade olympique de Rio a aussi accueilli la dernière soirée d'athlétisme de ces JO, et a pris pour l'occasion un accent américain. Les États-Unis ont décroché l'or sur les deux relais 4x400 m, à chaque fois devant la Jamaïque, ainsi que sur le 1 500 m. On retiendra également la belle victoire du Britannique Mo Farah sur le 5 000 m, ce qui lui permet de s'offrir un nouveau doublé 5 000 - 10 000 après celui réalisé à Londres.

Soirée historique également pour la Sud-Africaine Caster Semenya, qui a décroché la toute première médaille d'or olympique de sa carrière en remportant le 800 m.

Voici le compte rendu de cette quinzième journée de compétition, en heures locales.

• 9 h 12 – Kayak (M) : d'entrée de jeu, une 38e médaille pour la délégation française. Elle est en argent, et s'affiche au cou du kayakiste Maxime Beaumont. Le Français a pris la deuxième place de la finale du K1 200 m, derrière le Britannique Liam Jeath.

• 10 h 23 – Kayak (M) : moins de réussite en revanche pour le quatuor du K4 1 000 m, qui s'est classé à la septième place de sa finale. Une course remportée par l'Allemagne, devant la Slovaquie et la République tchèque.

• 13 h 13 – Basket-ball (F) : il n'y aura finalement pas de breloque pour les Françaises en basket. Médaillées d'argent en 2012 à Londres, les Braqueuses n'ont pas réussi à vaincre la Serbie lors de la petite finale du tournoi olympique. Battues 63-70, elles terminent au pied du podium.

• 13 h 40 – VTT (F) : grosse déception pour Pauline Ferrand-Prevot, qui a abandonné dans l'épreuve de VTT. La Rémoise, qui visait une médaille olympique, a "explosé en vol", de la bouche même de Vincent Jacquet, le directeur technique national de la Fédération française de cyclisme.

• 14 h 15 – Boxe (F) : décidément, la journée est compliquée pour les Français en lice pour des médailles... Sarah Ourahmoune a été battue en finale des Jeux olympiques par la Britannique Nicola Adams. Frustrant pour la boxeuse française, qui termine tout de même sa carrière sur un très beau titre de vice-championne olympique.

• 14 h 54 – Football (M) : c'est une médaille qui aura sans nul doute une saveur particulière pour tout le continent africain. Le Nigeria a décroché le bronze lors de la petite finale du tournoi olympique de football, en s'imposant face au Honduras (3-2). La finale, elle, opposera le Brésil et l'Allemagne au Maracaña dans quelques heures.

• 15 h 39 – Divers : nouvelle histoire rocambolesque aux abords du parc olympique, où neuf athlètes australiens ont été interpellés pour avoir falsifié leurs accréditations. Ils voulaient pénétrer dans l'enceinte qui accueillait la demi-finale du tournoi olympique de basket entre l'Australie et la Serbie. "Ils voulaient encourager leurs camarades du basket et n'ont pas cherché à frauder qui que ce soit, personne n'a été volé ni lésé par cet incident", a déclaré l'adjointe du chef de l'équipe australienne, Fiona de Jong.

• 17 h 01 – Handball (F) : quel dommage pour les Bleues... Elles se rêvaient en Expertes, elles ont finalement échoué aux portes du titre olympique, vaincues en finale par la Russie (22-19). Les filles d'Olivier Krumbholz repartent tout de même de Rio avec la médaille d'argent.

• 17 h 10 – Basket-ball (M) : sixième titre olympique consécutif pour les États-Unis en basket féminin, qui ont dominé assez largement l'Espagne en finale (101-72). Les Américaines ont totalement survolé les débats depuis l'ouverture du tournoi et décrochent sans surprise une médaille d'or qui leur semblait promise.

• 18 h 02 – Plongeon (M) : les plongeurs français attendaient une médaille aux JO depuis 64 ans... ils devront patienter un peu plus encore. Benjamin Auffret, engagé sur le plongeon à 10 mètres, a terminé au pied du podium, à la quatrième place (507,35 points). Le concours a été remporté par le Chinois Aisen Chen (585,30 points), devant le Mexicain German Sanchez (532,70 points) et l'Américain David Boudia (525,25 points)

• 18 h 14 – Gymnastique (F) : doublé russe en finale du concours individuel de gymnastique rythmique. Margarita Mamun devance sa compatriote Yana Kudryavtseva et l'Ukrainienne Ganna Rizatdinova. La Française Kséniya Moustafaeva termine au 10e rang.

• 18 h 23 – Pentathlon (M) : et encore une occasion manquée pour les Bleus ! Cette fois, c'est Valentin Prades qui a échoué au pied du podium en pentathlon moderne. La compétition a été remportée par le Russe Alexander Lesun, devant l'Ukrainien Pavlo Tymoshchenko et le Mexicain Ismael Hernandez Uscanga.

• 20 h 16 – Football (M) : dans une ambiance de dingue au Maracaña, plein à craquer, le Brésil est devenu champion olympique de football en battant l'Allemagne au terme d'une insoutenable séance de tirs aux buts (1-1, 5 tab à 4). Neymar, capitaine de cette Seleçao olympique, a marqué la dernière tentative des siens et fait basculer l'enceinte mythique du football dans la folie la plus totale. Une anomalie de l'histoire est enfin réparée, puisque le Brésil n'avait jamais décroché l'or aux JO.

• 21 h 15 – Athlétisme (M) : l'Américain Matthew Centrowitz a remporté la finale du 1 500 m, devant l'Algérien Taoufik Makhloufi et le Néo-Zélandais Nicholas Willis. Grosse déception en revanche pour le Kényan Asbel Kiprop, qui n'a pris que la sixième place de la course? alors qu'il ambitionnait ouvertement un podium.

• 21 h 24 – Athlétisme (F) : médaillée d'argent aux JO de Londres, la Sud-Africaine Caster Semenya a enfin décroché l'or sur 800 m, samedi à Rio, après un dernier tour de haute volée. Elle a pris le meilleur sur la Burundaise Francine Niyonsaba et la Kényane Margaret Wambui.

• 21 h 45 – Taekwondo (M) : encore une quatrième place pour la France ! Cette fois, la frustration, c'est pour le taekwondo et Gwladys Epangue, restée au pied du podium en + de 67 kg. Elle a été battue lors de la petite finale par l'Américaine Jackie Galloway au terme d'un combat très fermé (2-1).

• 21 h 58 – Athlétisme (M) : après le "triple-triple" d'Usain Bolt, l'athlétisme a vu l'avènement d'un roi du "double-double", samedi soir. Le Britannique Mo Farah, qui avait remporté le 10 000 m durant la semaine, a doublé avec le 5 000 et réalise donc la même performance qu'aux JO de Londres, en 2012. Il devance l’Éthiopien Hagos Gebrhiwet et l'Américain Bernard Lagat.

• 22 h 01 – Athlétisme (F) : la nouvelle reine de la hauteur est espagnole ! Ruth Beitia s'est imposée grâce à un saut à 1,97 m, devant la Bulgare Mirela Demireva et la Croate Blanka Vlasic, qui ont franchi la même barre mais ont laissé échapper l'or en raison de tentatives manquées aux hauteurs précédentes. Et dure soirée pour l'Américaine Chaunte Lowe, qui a elle aussi franchi 1,97 m, mais qui termine au pied du podium.

• 22 h 22 – Athlétisme (M) : festival américain en finale du 4x400 m, où Allyson Felix et ses coéquipières ont parfaitement dominé la course et remporté leur sixième titre consécutif sur la distance. Les Américaines devancent la Jamaïque et la Grande-Bretagne.

• 22 h 45 – Athlétisme (M) : et le festival continue pour les États-Unis, qui ont également enlevé le 4x400 m féminin ! Le relais américain a triomphé sur la dernière épreuve d'athlétisme accueillie par le stade olympique de Rio, devant la Jamaïque et les Bahamas. La Belgique des frères Borlée échoue au pied du podium.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.