Accéder au contenu principal

Pour la première fois depuis la fin de la Guerre froide, les Allemands appelés à stocker des vivres

Le "projet de défense civile" élaboré par le ministre de l'Intérieur doit être soumis au conseil des ministres mercredi 24 août 2016.
Le "projet de défense civile" élaboré par le ministre de l'Intérieur doit être soumis au conseil des ministres mercredi 24 août 2016. Patrik Stollarz, AFP

Un journal allemand a révélé, dimanche, que le gouvernement s'apprêtait à demander à la population de faire des réserves de vivres et d'eau dans le cadre d'un nouveau projet de défense civile, le premier depuis la fin de la Guerre froide.

PUBLICITÉ

C’est une première depuis la fin de la Guerre froide. Le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS) a rapporté, dimanche 21 août, que le gouvernement allemand, dans le cadre d’un "projet de défense civile" élaboré par le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière, avait l’intention d’appeler la population à constituer des stocks de vivres et d'eau en cas d'attentat ou de catastrophe de grande ampleur.

Selon le FAS, qui a obtenu une version du projet, le stockage devrait permettre "de détenir un approvisionnement alimentaire individuel suffisant pour dix jours". Chaque foyer devra aussi stocker suffisamment d'eau potable pour cinq jours, selon le document cité par l'article.

Le quotidien Bild, qui avait pu consulter une première version du document début août, avait dressé une liste de mesures comprises dans le projet provisoire, notamment la construction de puits "pour assurer un approvisionnement minimal en eau potable pendant au moins 14 jours". Autre mesure de précaution : les radios, télévisions, sirènes et haut-parleurs devront être en mesure de diffuser des messages d'alerte.

Menace russe

Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a déclaré, que la version finale du projet serait soumise au conseil des ministres, mercredi 24 août, quelques heures avant d'être dévoilée par Thomas de Maizière mais il s'est refusé à toute précision sur son contenu.

Si le plan explique qu'une "attaque sur le territoire allemand qui réclamerait [le recours à] une défense conventionnelle soit peu probable", il préconise que le pays soit "suffisamment préparé à l'éventualité de la concrétisation d'une menace", selon des extraits cités par le FAS.

Dans un livre blanc du ministère de la Défense publié à la mi-juillet, l'Allemagne pointait en particulier la menace potentielle que constitue la Russie, pays qui "remet ouvertement en question la paix en Europe", notamment après l'annexion de la Crimée, en 2014.

Vague d’attentats et première hausse des effectifs de l’armée depuis 1990

Alors que l’Allemagne a récemment été frappée par cinq attentats, dont deux revendiqués par l'organisation État islamique (EI), le pays a relevé son niveau d'alerte.

Le ministre allemand de l’Intérieur avait proposé le 11 juillet une batterie de mesures permettant de mieux combattre le terrorisme. Parmi elles : la possibilité de déchoir de leur nationalité les binationaux qui "participent aux combats à l'étranger pour une milice terroriste".

L'Allemagne, pays resté très longtemps frileux sur les questions militaires, a entériné mi-juillet de nouvelles directives qui doivent amener le pays à assumer un rôle plus important sur la scène internationale.

Le gouvernement a également annoncé, début août, son intention d'augmenter fortement le budget alloué à la police et aux autres forces de sécurité. L'armée allemande va connaître sa première hausse d'effectifs depuis 1990 et davantage d'investissements, mettant fin à un quart de siècle de coupes budgétaires depuis la fin de la Guerre froide.

Avec AFP et Reuters
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.