Focus

Vidéo : avec les rebelles de la TNLA, en guerre contre le gouvernement birman

En Birmanie, Aung San Suu Kyi, désormais ministre des Affaires étrangères, lance une conférence de paix dans dix jours afin de réunir les différentes ethnies et armées rebelles du pays. Son but : réaliser le rêve de son père et pacifier la Birmanie. Mais l'une des principales factions armées, la TNLA (Armée de libération nationale Ta'ang) refuse d’y participer et réclame plus de droits pour son peuple.

Publicité

Nos reporters sont partis à la rencontre de ces combattants dans la région du Shan, à la frontière avec la Chine, et surnommée "le triangle de l'opium".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine