Accéder au contenu principal
Découvertes

Tokyo veut fabriquer les médailles des JO 2020 à partir de déchets électroniques recyclés

Si Tony Yoka gagne une nouvelle médaille d'or à Tokyo en 2020, celle-ci pourrait être fabriquée à partir de déchets électroniques recyclés.
Si Tony Yoka gagne une nouvelle médaille d'or à Tokyo en 2020, celle-ci pourrait être fabriquée à partir de déchets électroniques recyclés. Stephen McCarthy, Getty Images
3 mn

Tokyo va accueillir les Jeux olympiques en 2020. Bien déterminé à organiser une édition écologique, le Japon propose de recycler les médailles à partir de déchets électroniques.

Publicité

Les JO de Rio de Janeiro se terminent à peine que l'on regarde d'ores et déjà vers 2020 et les Jeux olympiques organisés à Tokyo, au Japon. Shinzo Abe, le premier ministre du pays, nous en d'ailleurs offert un fantastique aperçu lors de la cérémonie de clôture de cette édition en faisant son apparition habillé en Super Mario.

VOIR AUSSI : Le cannabis risque d'être le plus gros problème des skateboardeurs aux JO de Tokyo

La capitale japonaise a promis de faire de ses JO une "vitrine technologique et écologique". Tokyo pourrait commencer par trouver une source de métaux originale pour la fabrication des médailles : le recyclage des déchets électroniques du pays.

Habituellement, les pays organisateurs font appel aux compagnies minières pour qu'elles donnent l'or, l'argent et le bronze nécessaires à la fabrication des breloques olympiques. Cependant, le Japon ne disposant que de peu de ressources naturelles, le pays veut mettre à profit la "mine urbaine" qu'il a à sa disposition, comme le révèle le journal financier japonais The Nikkei Asian Review.

En incluant "cette mine" d'un genre un peu spéciale, on estime que le pays disposerait de, respectivement, 16 % et 22 % des réserves mondiales d'or et d'argent. Rien qu'en 2014, le Japon a récupéré 143 kilos d’or, 1 566 kilos d’argent et 1 112 kilos de cuivre en recyclant ses composant usagés. De quoi largement couvrir les 9,6 kg d'or, 1 210 kg d'argent et 700 kg de bronze qui avaient été nécessaires à la confection des médailles de Londres en 2012.

Le Japon, pays précurseur du recyclage de déchets électroniques

En 2009, rappelle Qwartz, le Japon avait promulgué une loi obligeant les Japonais à recycler leur matériel électrique domestique comme les climatisations, les téléviseurs, les PC, les machines à laver, les frigos et les smartphones. Une initiative qui avait valu au pays d'être qualifié de "précurseur dans l'adoption d'un système de gestion des déchets électroniques", dans un rapport de l'ONU datant de 2014 sur la collecte et le recyclage des déchets électroniques. 24% des déchets électroniques du Japon avaient été recyclés en 2013.

Cette année, Rio a ouvert la voie aux médailles recyclées. 30% de l'argent utilisé pour fabriquer les médailles d'argent et d'or – il faut savoir que les médailles d'or sont composées à 92,5 % d'argent – provenaient du recyclage de miroirs et de vieilles radios d'hôpitaux.

Recycler les médailles olympiques fait partie des idées avancées par le comité de 19 experts mis en place par le Japon pour établir "un plan d'action pour l'héritage" pour ses JO. Le pays espère ainsi maîtriser les coûts de ceux-ci, habituellement astronomiques, ainsi que l'impact  de la compétition sur l'environnement.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.