FRANCE

France : le chômage repart à la baisse en juillet (- 0,5 %)

Après deux mois de progression, le chômage en France repart à la baisse de 0,5 % en juillet.
Après deux mois de progression, le chômage en France repart à la baisse de 0,5 % en juillet. Pascal Guyot, AFP

Après les baisses de mars et d'avril, en partie effacées en mai et juin, le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé de 0,5 % en juillet, selon les chiffres publiés mercredi par Pôle emploi.

Publicité

Après deux mois décevants, le chômage est reparti à la baisse en juillet de 0,5%, a annoncé mercredi 24 août le ministère du Travail. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a en effet reculé le mois dernier pour s'établir à 3 506 600, soit 19 100 de moins que fin juin.

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi a en revanche augmenté de 0,1 %, soit 7 500 personnes supplémentaires en un mois, à 5 442 100 (5 636 300 en incluant les départements d'Outre-mer).

Le nombre de chômeurs chez les séniors en hausse

Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A recule de 1,2 % tandis que le total des inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 0,7 %.

Le recul du nombre d'inscrits à Pôle emploi relevant de la catégorie A a concerné toutes les catégories d'âge mais a principalement profité aux moins de 25 ans, catégorie dans laquelle le recul atteint 0,9 % sur un mois.

La diminution a été moins marquée chez les 25-49 ans (-0,6 % sur un mois) et les 50 ans et plus (-0,3 %).

Sur un an, le total des jeunes chômeurs s'inscrit également en baisse, avec un reflux de 5,9 %, tandis que le recul est moins net pour les 25-49 ans (-1,7 %). En revanche pour les seniors, le nombre de chômeurs progresse de 2,8 %.

Hausse des radiations

La diminution de juillet intervient après deux mois de hausse, de 0,3 % en mai et de 0,2 % en juin pour la catégorie A. En associant les catégories A, B et C, le recul s'était élevé à 0,6 % en mai et à 0,1 % en juin.

Le nombre de demandeurs d'emploi relevant de la catégorie D, c'est-à-dire n'étant pas tenus de rechercher un emploi parce qu'en formation ou malades, par exemple, s'inscrit en hausse, à 308 900, sous l'effet notamment du plan de 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi annoncé par François Hollande mi-janvier.

Sur trois mois, à fin juillet, les entrées à Pôle emploi en catégorie A, B et C ont augmenté de 12,2 % par rapport aux trois mois précédents, à 572 000 en moyenne.

Dans le même temps, les sorties de Pôle Emploi ont progressé de 5,2 %, avec une poursuite de la hausse des radiations administratives (+11,1 %) et des entrées en stage (+66,4 %).

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine