MÉDIAS

Le bureau moscovite du New York Times visé par une attaque informatique

L'immeuble du New York Times. Le célèbre quotidien de la côte est a été victime d'une tentative d'intrusion informatique.
L'immeuble du New York Times. Le célèbre quotidien de la côte est a été victime d'une tentative d'intrusion informatique. Don Emmert, AFP

Le FBI a lancé une enquête, mardi, pour tenter de retrouver les auteurs d'une tentative de piratage des bureaux moscovites du New York Times. La piste russe est évoquée, comme lors du piratage du système informatique d'instances du parti démocrate.

Publicité

La piste russe à nouveau. Les pirates informatiques russes seraient les suspects numéro 1 de l'enquête du FBI, lancée mardi 23 août, sur la tentative de piratage du bureau moscovite du New York Times, le célèbre quotidien de la côte est américaine.

Cette attaque informatique a d'abord été révélée par la chaîne CNN qui évoque aussi d'autres médias visés sans les citer. Le New York Times l'a confirmé reprenant à son compte l'hypothèse de pirates informatiques russes.

Du parti démocrate au New York Times

Le quotidien précise, cependant, que la cyberattaque a échoué. "Nous n’avons aucune preuve que nos systèmes internes, y compris ceux de notre bureau à Moscou, aient été pénétrés ou compromis", a affirmé Eileen Murphy, porte-parole du journal.

Ce n'est pas la première fois que le doigt accusateur américain se tourne vers Moscou. Des pirates russes ont aussi été soupçonnés d'être à l'origine de l'intrusion dans le système informatique de plusieurs institutions du parti démocrate au printemps dernier.

Des cadres de la campagne de la candidate démocrate Hillary Clinton avaient même soutenu que ces cyberattaques faisaient partie d'une campagne russe visant à discréditer la candidate à la présidentielle pour favoriser l'élection de Donald Trump, qui serait le favori du Kremlin.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine