Découvertes

Netflix chambre le nouveau service de streaming nord-coréen Manbang sur Twitter

Bloomberg/Getty Images

La Corée du Nord a récemment lancé un service de streaming en ligne, Manbang. Netflix, auquel cette nouvelle plate-forme a été largement comparée, n'a pas pu s'empêcher de se moquer. Un peu.

Publicité

On apprenait la semaine dernière que la Corée du Nord lançait son "Netflix national". C'est du moins en ces termes que de nombreux articles ont qualifié le service de vidéo à la demande nord-coréen. 

VOIR AUSSI : Daisy Coleman, adolescente américaine violée défendue par les Anonymous, raconte son histoire à Netflix

Évidemment, aucune trace de "Stranger Things" ou de "House of Cards" sur la plate-forme, dont la sortie fut annoncée en grande pompe dans une vidéo diffusée sur la Télévision centrale coréenne (KCTV). Seules cinq chaînes y sont disponibles, et la poignée de films et de programmes à visionner – dont l'actualité de Kim Jong-un – sont fermement contrôlés pas par le régime. 

On pouvait donc s'y attendre : la comparaison ironique a eu de quoi donner des idées à Netflix, dont la réputation taquine du service de comm' n'est plus à refaire. Sur Twitter, le leader de cinéma en ligne a modifié ainsi sa "bio" Twitter, la réduisant à la mention "Manbang knockoff", soit "Copie de Manbang".

Manbang, qui n'émet que de 15h à 23h, signifie "partout" en coréen. En anglais toutefois, ce petit mot a un tout autre sens, à chercher plutôt dans le champ lexical de la pornographie, et plus particulièrement dans celui du site YouPorn. Vous imaginez donc bien qu'il n'y aura pas eu que Netflix pour lancer quelques vannes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine