Découvertes

Comment Beyoncé et Alicia Keys ont fait prendre un tournant engagé aux MTV VMAs 2016

Beyoncé rend hommage au mouvement "Black Lives Matter" sur la scène des MTV VMA 2016.
Beyoncé rend hommage au mouvement "Black Lives Matter" sur la scène des MTV VMA 2016. Kevin Mazur/WireImage

En 32 ans d'histoire, les MTV VMAs avaient eu leur lot de scènes cultes, sexy ou trash. Mais on n'avait encore jamais vu ça. En 2016, Beyoncé et Alicia Keys ont fait monter la politique sur scène.

Publicité

Créée par MTV en 1984 pour compléter l’institution musicale que sont les Grammys, la cérémonie des MTV VMA récompense les meilleurs clips vidéo avant la rentrée. Avec à chaque édition, la même recette : un tapis rouge de people, des prestations lives inédites et quelques coups d’éclat.

VOIR AUSSI : Une manifestante noire américaine se dresse devant des policiers à Bâton-Rouge

Du trash ou du clash

En plus de trente ans d’histoire, les moments marquants des MTV VMA se cantonnaient jusqu’à hier aux catégories "sexy" ou "clash". En 1984, Madonna inaugurait la première édition en sortant d’un gâteau surprise dans une robe de mariée barrée d'une ceinture "Boy Toy". En 1999, Lil Kim se promenait un sein à l’air. En 2003, Madonna embrassait Britney Spears et Christina Aguilera. En 2009, Kanye West interrompait Taylor Swift en plein speech arguant qu’elle ne méritait pas son prix. En 2010, Lady Gaga défilait avec sa fameuse robe en viande. Et en 2013, Miley Cyrus choquait l’Amérique puritaine en twerkant comme jamais. En somme, beaucoup de buzz, mais pas beaucoup de fond.

Pourtant cette année, la cérémonie a pris un tout autre tournant. Au lendemain de la soirée organisée au Madison Square Garden, le décolleté de Kim Kardashian ou le bisou raté de Drake à Rihanna ont largement été éclipsés par des moments bien plus forts.

Beyoncé donne de la voix pour "Black Lives Matter"

Dès son arrivée sur le tapis rouge, Beyoncé a donné le ton. La chanteuse de "Lemonade" était venue accompagnée de Sybrina Fulton, Gwen Carr, Lezley McSpadden et Wanda Johnson – mères de Trayvon Martin, Eric Garner, Michael Brown et Oscar Grant III tués au cours des sept dernières années par des policiers américains –, devenues porte-paroles du mouvement "Black Lives Matter".

Sur scène ensuite, la grande gagnante de cette cérémonie a ouvert son show sur une chorégraphie sans équivoque : alors que débute la chanson "Pray you catch me", les danseuses angéliques de Beyoncé s’effondrent les unes après les autres dans un halo rouge, avant qu’un homme en hoodie sombre – ressemblant à la silhouette de Trayvon Martin dans la vidéo tristement célèbre de son assassinat – ne vienne prendre Beyoncé dans ses bras.

Alicia Keys invoque Martin Luther King

Quelques instants plus tôt, Alicia Keys aussi prenait le micro. Pour célébrer le 53e anniversaire du mythique discours "I have a dream" de Martin Luther King, l’interprète de "Girl on fire" a déclamé a capella un poème personnel et engagé : "Si la guerre est une vertu et le sexe un péché, alors nous sommes perdus dans ce rêve éveillé. Enfermés par des frontières et l’éducation du défaut, divisés par les différences, de notre sexualité et de notre peau. Nous pouvons nous craindre, nous haïr, mais nous pouvons briser ces murs".

Et de reprendre une phrase du discours de Martin Luther King sur les droits de l’Homme : "Je crois toujours au rêve qu’un jour notre nation se lèvera et comprendra le vrai sens de sa foi : les femmes et les hommes sont tous nés égaux".

De l’édition 2016 des MTV VMA, on ne retiendra sans doute que les apparitions engagées et politisées de Beyoncé et Alicia Keys, reflets criants du climat social tendu aux États-Unis. Et c’est tant mieux.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine