Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Durpaire et nos ancêtres pas si Gaulois

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manou Gallo, un nouvel album groove et funk à la sauce ivoirienne

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Lille: Ryad le jardinier, le bio au quartier

En savoir plus

L’invité du jour

Riad Sattouf : "La BD est le moyen d'expression le plus puissant"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Agriculteurs "à la mer, pour prendre du champ"

En savoir plus

Découvertes

Dans les coulisses du tournage du film "Kubo et l'armure magique" en origami

© Capture d'écran YouTube/ScreenSlam

Texte par Charlotte VIGUIÉ

Dernière modification : 30/08/2016

Le film "Kubo et l'armure magique" est la dernière création du studio d'animation Laïka. Attendu le 21 septembre en France, il a été tourné en stop-motion, avec certains personnages faits en origami.

Vous n'avez qu'un seul visage ? C'est naze. Kubo, le personnage principal du film d'animation "Kubo et l'armure magique", en a 23 187. Hé ouais. 

VOIR AUSSI : Rétroprojecteur : les super-vilains de la "Suicide Squad" ont bien changé depuis leur première apparition

Ce nouveau bijou d'animation nous vient du studio d'animation américain Laïka. Dans une vidéo, l'équipe du film dévoile en time-lapse les coulisses du film, sorti le 19 août 2016 aux États-Unis. C'est aussi fascinant qu'une glace qui fond en accéléré, et ça force le respect.

Du papier Canson et beaucoup de boulot

On tirait déjà notre chapeau au studio Aardman Animations et à Nick Park, les créateurs de "Wallace et Gromit", ces long-métrages faits en stop-motion et entièrement en pâte à modeler.

On change de matériau de base, et on recommence : "Kubo et l'armure magique" comporte des éléments de décor et des personnages faits... en origami. Pour construire le navire de Kubo, l'équipe a dû utiliser 250 000 feuilles Canson. Et pour la seule scène – la plus longue séquence du film – où le bateau a été utilisé, il a fallu 19 mois de travail. Rien que ça.

Pour réaliser le film, dont la production a commencé le 22 décembre 2014, les studios ont employé 35 animateurs, qui travaillaient sur 70 plateaux différents. Outre ses 23 000 et quelques visages, le personnage de Kubo a eu droit à 11 007 expressions de bouche, et 4 427 expressions de sourcils.

Laïka se fait un nom

Le studio d'animation Laïka n'en est pas à son coup d'essai. Dans cette équipe de gros bosseurs, ce n'est pas la première fois qu'on fait le pari du stop-motion. Bien loin des plus gros succès des studios Dreamworks ou Pixar, le studio Laika se fraye tout de même tranquillement un chemin dans le milieu.

Deux de ses précédentes créations, l'effrayant et poétique "Coraline" et "L'étrange pouvoir de Norman", avaient fait près de 110 millions de dollars de recettes chacun.

Et "Kubo et l'armure magique" semble emprunter un chemin similaire : rien qu'aux États-Unis, le film d'animation sorti mi-août a engrangé 25 millions de dollars, se plaçant troisième au box-office américain en seulement deux semaines derrière "Don't Breathe - La maison des ténèbres" et bien sûr "Suicide Squad".

On en espérait pas moins pour le nouveau héros aux 23 000 visages.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 30/08/2016