Accéder au contenu principal

Le tout nouveau bot de Facebook a fait remonter un fake dans ses "Trending Topics"

Florian Gaertner/Getty

Facebook avait licencié son équipe en charge de la section "Trending Topics" – uniquement disponible aux États-Unis – et l'avait remplacée par un robot. L'expérience vient de connaître son premier raté avec la diffusion d'une fausse information.

PUBLICITÉ

L’art du "fact-checking", qui consiste à vérifier la véracité d’un fait, ne semble pas encore tout à fait maîtrisé par les bots et autres intelligences artificielles.

Souvenez-vous : en mai dernier, le site américain Gizmodo révélait que Facebook manipulait directement ses "Trendings Topics", soit les sujets d’actualité les plus populaires de la plate-forme (une fonctionnalité du réseau social disponible uniquement aux États-Unis).

VOIR AUSSI : Forcé à la transparence, Facebook s’exprime sur la manière dont il traite l’actualité

En théorie identifiées par un algorithme d'analyse des mentions et requêtes liées à un sujet, ces tendances de discussion étaient en réalité soigneusement sélectionnées par des journalistes employés directement par le réseau social.

Mais vendredi 26 août, dans ce qui ressemblait de près ou de loin à un mea culpa, Facebook annonçait s’être séparé de ses rédacteurs "humains", laissant ainsi son algorithme faire le travail de hiérarchisation de l’information seul.

Il ne lui aura fallu que trois jours pour qu’il commette sa première bourde. Selon un article du Washington Post, une information fausse s’est hissée directement, dimanche 28 août, en pole position dans les "Trendings".

Cet article, publié par le site EndingTheFed.com, titrait : "BREAKING NEWS : Fox News démasque la traître Megyn Kelly et la vire pour son soutien à Hillary Clinton". Rien ne prouve que ce soit le cas mais l'article est resté dans les tendances pendant plusieurs heures jusqu'à ce que Facebook le retire dans la matinée de lundi. 

Que s'est-il passé ? Le robot s'est certainement fait avoir par le sérieux apparent de l'information. L'article de EndingTheFed renvoie vers un article d'un autre site d'information qui renvoie encore sur un autre site, Conservative101, où sont publiés des articles écrits en toute subjectivité, bien que basés sur divers articles de presse vérifiés.

D'après un porte-parole de Facebook, le réseau social serait en train de travailler à la mise en place d'un outil capable de détecter avec plus d'acuité ce type de hoax et d'articles satiriques en tous genres. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.