FOOTBALL

Le mercato s'affole : Mario Balotelli signe à Nice, David Luiz retourne à Chelsea

Mario Balotelli, l'enfant terrible du football italien a signé à l'OGC Nice.
Mario Balotelli, l'enfant terrible du football italien a signé à l'OGC Nice. Gabriel Bouys, AFP

Les dernières heures du mercato ont comme d’habitude débouché sur des coups d'éclat, comme le transfert de "Super Mario" Balotelli à l'OGN Nice ou celui du parisien David Luiz, de retour à Chelsea.

Publicité

C’est un coup de poker extrêmement audacieux tenté par un club de football de Ligue 1 : l'attaquant international et enfant terrible du football transalpin Mario Balotelli, indésirable du côté de Liverpool, s'est engagé avec l'OGC Nice, a indiqué le club sur son site Internet mercredi 30 août au soir.

Le club azuréen a réussi à se mettre d'accord avec les Reds quelques heures seulement avant la fin du mercato "sous la forme d'un transfert" de "Super Mario", pour une "somme minime, proche de zéro", selon L'Équipe . Le buteur, doté d'une frappe surpuissante, avait été acheté par Liverpool près de 25 millions d'euros à l'AC Milan en 2014 mais n'a inscrit qu'un seul but en 20 matches la saison dernière.

À 26 ans, alors que sa carrière patine, il va tenter de se relancer à Nice, à l’instar d’un Hatem Ben Arfa, redevenu un joueur de premier plan sous le maillot noir et rouge la saison dernière et transféré au PSG depuis.

Par ailleurs, et c’est aussi un coup de tonnerre, David Luiz, le défenseur brésilien et joueur majeur du PSG ces dernières saisons retourne à Chelsea. Un accord a été trouvé avec le club londonien deux ans après son transfert dans la capitale française. En perte de vitesse, il sera remplacé dans l’axe de la défense parisienne par son ex-coéquipier Marquinhos, l’un des plus grands espoirs du football mondial à son poste.

Autre information qui intéresse l’Équipe de France cette fois, le milieu Moussa Sissoko, excellent pendant l’Euro-2016, s’est engagé pour cinq saisons avec Tottenham. Le joueur de 27 ans quitte son club de Newcastle, où il évoluait depuis 2013, qui a été relégué en Championship (D2 anglaise) à l'issue de la saison dernière.

De son côté Samir Nasri, devenu indésirable chez les Bleus, va tenter de se relancer en Espagne, dans les rangs du FC Séville. Condamné à faire banquette à Manchester City, il a préféré être prêté chez ce cador de la Liga, triple vainqueur en titre de la Ligue Europa.

Avec AFP et Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine