Accéder au contenu principal
FRANCE

La colonisation, un partage de culture : le Cran réclame l'exclusion de Fillon des Républicains

François Fillon, candidat à la primaire de la droite, à Sablé-sur-Sarthes le 28 août 2016.
François Fillon, candidat à la primaire de la droite, à Sablé-sur-Sarthes le 28 août 2016. Jean-François Monier, AFP
2 mn

Le Cran réclame l’exclusion de François Fillon des Républicains, après sa sortie sur la colonisation dimanche dernier. L'ancien Premier ministre avait assimilé cette période de l'histoire de France à un "partage de la culture".

Publicité

Le Cran (Conseil représentatif des associations noires de France) veut des sanctions. L'association réclame l’exclusion de François Fillon de son parti Les Républicains, après ses propos sur la colonisation française, tenus à l'occasion d'un discours prononcé dimanche 28 août dans son fief de Sablé-sur-Sarthe, devant plus de 1 500 personnes.

"Non, la France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord", avait déclaré l'ancien Premier ministre et candidat à la primaire de droite et du centre au sujet de la colonisation et de l'enseignement de l'histoire.

Le Cran "ne peut que condamner ces propos révisionnistes et odieux (…) Non, il ne s'agissait pas d'un ‘partage de culture’", a indiqué l’instance par communiqué de presse vendredi 2 septembre, rappelant "l'esclavage des Africains déportés en Amérique", ou encore "les massacres et le travail forcé, qui tua à la tâche des millions d'Africains".

"Apologie de crime contre l'humanité"

L’organisation a également rappelé "les 400 000 morts, au bas mot, lors de la colonisation de l'Algérie, les 90 000 morts lors de la ‘pacification’ malgache en 1947, les 70 000 morts de la guerre du Cameroun".

L’association réclame l’exclusion de François Fillon de son parti, et a demandé à être entendue par Laurent Wauquiez, président des Républicains, "pour obtenir qu'une sanction exemplaire" soit prononcée contre celui qu'elle juge "coupable d'apologie de crime contre l'humanité".
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.