Accéder au contenu principal

Pour la première fois, un évêque anglican révèle son homosexualité

L'évêque Nicholas Chamberlain est le premier à révéler son homosexualité au sein de l'Église anglicane
L'évêque Nicholas Chamberlain est le premier à révéler son homosexualité au sein de l'Église anglicane Credit : Diocese of Lincoln / Church of England

Face à la pression d'un journal menaçant de révéler son orientation sexuelle, Nicholas Chamberlain, un évêque de l'Église anglicane, a révélé son homosexualité, samedi, dans une interview au Guardian. Une première.

PUBLICITÉ

L’évêque britannique Nicholas Chamberlain est devenu le premier ecclésiastique de l’Église anglicane à révéler son homosexualité, dans une interview au Guardian, samedi 3 septembre. Évêque de Grantham, dans le centre de l'Angleterre, Nicholas Chamberlain a déclaré au journal britannique qu’il entretenait une relation sérieuse avec son partenaire.

Ses propos n'ont cependant rien de spontané. Nicholas Chamberlain explique dans l'entretien qu'il regrette d’avoir eu à révéler son orientation sexuelle sur la place publique. Pudique, il dit ne pas avoir eu le choix : un journal dominical s'apprêtait à sortir un article sur sa vie privée.

"Je n’avais pas pris la décision de révéler mon homosexualité" , raconte-t-il, "les gens savent que je suis gay […] J’ai une sexualité, cela fait partie de moi, mais c’est sur mon ministère que je veux me concentrer."

Selon ses dires, l'Église anglicane connaissait son orientation sexuelle quand il est devenu  évêque en novembre dernier. "J’étais moi-même. Ceux qui m’ont nommé connaissaient mon identité sexuelle".

"Énorme erreur"

Une affirmation que l’Archevêque de Canterbury, Justin Welby, leader de la foi anglicane dans le monde, ne nie pas. Il a simplement déclaré que la sexualité de Chamberlain était "complètement hors de propos". "Sa nomination comme évêque de Grantham a été faite sur la base de ses compétences à servir l'église" a-t-il expliqué.

Un porte-parole de l’Église a également souligné à l'AFP qu’il serait "injuste" d’exclure les prétendants à l’épiscopat en fonction de leur "éthique sexuelle".

Ruth Hunt, responsable de l'association LGBT Stonewall, a, elle, salué le coming-out de l'évêque, un acte "incroyablement courageux", écrit-elle sur Twitter.

La révélation n'a toutefois pas plu à Gafcon, un mouvement d'anglicans conservateurs. La nomination de Chamberlain en tant qu'évêque a été "une énorme erreur", a estimé Peter Jensen, le secrétaire général du groupe religieux. Selon lui, l'affaire va "exarcerber" les tensions au sein de l'Église.

L'Église d'Angleterre a levé en 2013 l’interdiction faite aux homosexuels unis civilement de devenir évêques, et ce, malgré la réticence de nombreux croyants.

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.