Accéder au contenu principal

Une voiture contenant des bonbonnes de gaz découverte à Paris, deux personnes en garde à vue

Un policier monte la garde devant la cathédrale Notre-Dame, en mars 2016.
Un policier monte la garde devant la cathédrale Notre-Dame, en mars 2016. Stephane de Sakutin, AFP

Une voiture contenant six bonbonnes de gaz a été retrouvée samedi dans le 5ème arrondissement de Paris, selon une source policière interrogée par France 24. Deux personnes sont en garde à vue depuis deux jours à la section anti-terroriste.

PUBLICITÉ

Les autorités ont annoncé mercredi 7 septembre avoir retrouvé une voiture contenant plusieurs bonbonnes de gaz le week-end dernier au cœur de Paris, dans le 5e arrondissement. Cette découverte suspecte a déclenché, sur fond de menace d'attentats, une enquête antiterroriste et l'arrestation de deux personnes.

Les deux suspects étaient toujours en garde à vue mercredi soir, a-t-on appris de sources proches de l'enquête. Il s'agit d'un couple, un homme et une femme, tous deux connus des services de renseignement pour appartenir à la mouvance islamiste radicale, selon ces sources. Le propriétaire de la voiture, qui avait été placé en garde à vue, a été relâché mardi soir, selon l'une de ces sources. Il était connu pour des faits anciens de prosélytisme islamiste.

Cette découverte, prise au sérieux compte tenu du contexte, a déclenché l'ouverture par le parquet antiterroriste de Paris d'une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Dans ce cadre, les investigations se poursuivent pour déterminer l'existence ou non d'un projet d'attentat, selon une source proche de l'enquête.

La Section antiterroriste (SAT) de la Brigade criminelle et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été saisies dimanche après le témoignage d'un employé de bar qui avait remarqué la présence d'une bouteille de gaz sur un siège d'une voiture stationnée, feux de détresse allumés et sans plaques d'immatriculation, selon une source policière.

Aucun système de mise à feu

La bonbonne était vide. Mais les policiers ont découvert dans le coffre cinq autres bouteilles de gaz pleines, a précisé une source proche de l'enquête. A l'intérieur, les enquêteurs n'ont toutefois trouvé aucun système de mise à feu.

La voiture était garée dans une impasse du Ve arrondissement de Paris, non loin du quai de Montebello qui fait face à la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, selon une source policière, et à quelques pas de la célèbre libraire Shakespeare and Co.

Dans un courrier daté de mardi adressé au préfet de police de Paris Michel Cadot, dont l'AFP a eu copie, Florence Berthout, maire LR de l'arrondissement, évoque également "un carnet de note en arabe" découvert dans la voiture qui a pu "stationner en toute illégalité pendant plus de deux heures et ce, en dépit de plusieurs signalements téléphoniques adressés par un commerçant au commissariat".

L'édile critique dans sa lettre le "manque d'effectifs" policiers dans cet arrondissement fréquenté par des "milliers de touristes et d'étudiants (...) chaque jour".

La France est confrontée à une menace terroriste élevée après une succession d'attentats jihadistes pour la plupart revendiqués par le groupe État islamique (EI) depuis début 2015, et d'autres projets avortés ou déjoués.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.