Découvertes

Une artiste se fait suspendre à 20 000 ballons gonflés à l'hélium et on va pouvoir regarder ça en direct

Ambiance "boum" à l'église.
Ambiance "boum" à l'église. Capture d'écran

"Cherophobia" est une performance de 48 heures, dans laquelle l'artiste britannique Noëmi Lakmaier se fait attacher à des ballons gonflés à l'hélium. But : voir son corps être soulevé dans les airs.

Publicité

La chérophobie est la peur de la joie. C'est une certaine aversion pour la gaieté, un sentiment de dégoût pour les moments de bonheur, la plupart du temps par peur que quelque chose de tragique ne se passe après l'allégresse.

C'est aussi le nom que Noëmi Lakmaier a donné à sa performance, qui a lieu jusqu'au 9 septembre, dans l'église St Leonard, à Londres. L'expérience dure 48 heures, pendant lesquelles l'objectif est de gonfler 20 000 balllons et de les attacher à l'artiste afin de la suspendre en l'air.

Par ce travail commandé par "Unlimited", un festival d'arts qui propose de réfléchir à la condition des artistes sourds et handicapés, Noëmi Lakmaier souhaite travailler sur la perception que chacun a d'un corps et sur les relations qu'un corp entretient avec l'espace dans lequel il évolue.

VOIR AUSSI : Mar Cuervo, l'artiste qui écrase des gâteaux contre la société du paraître

L'artiste s'intéresse également à l'idée de voyeurisme. Visible en direct grâce à ce streaming, la performance interroge la tension entre un corps isolé et une foule de personnes en train de l'observer.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24